La Tunisie bientôt nouveau producteur de gaz de schiste?

Tunisie  gaz de schiste

La Tunisie est en train de préparer un nouveau cadre réglementaire lui permettant de lancer à terme à la production du gaz de schiste. Une production qui sera conditionnée également par l'approbation de la population, encore hostile à l'activité.    

Couvrir ses besoins en énergie, soutenir la demande locale domestique et industrielle, réduire sa dépendance énergétique... l'exploitation du gaz de schiste en Tunisie changerait bien des choses, à l'instar de ce qui se passe dans tous les autres pays producteurs. D'autant que les réserves estimées dans le pays sont plus que prometteuses : de l'ordre de 650 milliards de mètres cubes de gaz de schiste. Le directeur général de l'énergie au ministère de l'Energie et des Mines, Ridha Bouzouada, entend ainsi accélérer la cadence sur le dossier resté au point mort depuis plus de quatre années. L'homme a ainsi récemment fait part de la volonté du pouvoir politique de définir un nouveau cadre réglementaire stricte pour un éventuel lancement de l'activité. Car selon lui, les réserves de la Tunisie en gaz de schiste sont largement à la hauteur de la consommation nationale en gaz. Une exploitation à grande échelle dans tout le pays permettrait alors de couvrir les besoins du pays, de quoi changer la face de l'économie locale même puisque des investisseurs étrangers arriveraient avec leur lot de créations d'emplois directs et indirects. Et correctement exploité, le gaz de schiste tunisien pourrait même être vendu sur les marchés internationaux. Que du bon donc.

Mais alors, qu'attend le pays pour passer à l'action ? Certainement l'approbation des populations locales. Car pour rappel, depuis 2012, une vague de contestation souffle en Tunisie au sujet du gaz de schiste. Un groupe de défenseur de l'environnement plaidant que l'activité ferait peser de graves dangers sur l'environnement : pollution des nappes phréatiques, séismes, gaspillage d'eau potable... Et c'est justement ces écueils que le pouvoir politique tunisien souhaite éviter en mettant au point un cadre réglementaire et juridique strict et clair au sujet du gaz de schiste. Une mouture du texte est par ailleurs déjà en préparation et selon les dires du directeur général de l'énergie du ministère, il sera même prêt pour 2017.

Selon les premières informations qui sont sorties au sujet du cadre législatif concernant notamment le gaz de schiste, la bonne utilisation des ressources telles que l'eau est au programme de même que le respect de l'environnement et la formation des cadres tunisiens du secteur de l'énergie. Il faudra ainsi un cadre des plus rigoureux pour que les populations locales acceptent que l'activité se développe au risque sinon de voir d'intenses manifestations comme ce fut le cas en Algérie notamment.

La Tunisie semble ainsi travailler à son avenir énergétique en préparant le terrain à l'exploitation du gaz de schiste, d'autant que le ministère a laissé entendre que la STEG (Société Tunisienne de l'Electricité et du Gaz) allait bientôt se trouver en pénurie de gaz d'ici peu.

Réactions et commentaires
This website is mostly a walkby for all the info you wished about this and didnt know who to ask. Glimpse right here, and also youll undoubtedly uncover it. kkgeeedefbfb
Johnd438 | Le 28 novembre 2016 à 08:57:59
Déposer un commentaire