Total va extraire seule le gaz de schiste en Pologne

Total  Pologne  gaz de schiste  ExxonMobil

La Pologne est le centre névralgique du débat sur le gaz de schiste en Europe puisqu’elle est le premier pays à avoir lancé un véritable projet d’exploitation industrielle à long terme. La compagnie française Total est aux premières lignes dans ce projet d’indépendance énergétique.

Total avait prix des parts (49%) dans le bloc de Chelm et dans le bloc de Werbkowice avec ExxonMobil. Cette dernière s’est depuis désengagée de ces recherches alors que Chevron, par exemple, investit de plus en plus dans le pays et pourrait même faire de Varsovie sa base opérationnelle européenne.

Officiellement, ExxonMobil a annoncé que les résultats des premières prospections n’étaient pas satisfaisants mais d’après des analystes la raison pourrait être autre. Au moment de cette annonce de désengagement, ExxonMobil aurait été en discussions pour un gros contrat russe.

La Russie, dont la Pologne dépend pour l’approvisionnement en gaz, aurait pu faire pression sur le groupe afin qu’il cesse ses activités sur les hydrocarbures non conventionnels.

Cette explication, bien qu’elle reste une théorie, expliquerait pourquoi Total a décidé de reprendre intégralement les permis qu’elle détenait à 49% pour continuer les recherches et lancer une exploitation commerciale si les résultats sont probants.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire