Le rapport de l’Académie des sciences : pour le maintien des recherches du gaz de schiste

Académie des sciences  gaz de schiste  étude  rapport

Les scientifiques, jusqu’alors oubliés du débat public quant au gaz de schiste, ont rédigé un rapport dans lequel ils encouragent une recherche plus approfondie de ce potentiel énergétique plutôt que de s’en tenir aux approximations de base sous couvert du principe de précaution.

« La recherche scientifique face aux défis de l’énergie », tel est le titre du rapport de l’Académie des sciences dans lequel sont énoncées neuf recommandations «  en direction des pouvoir publics et de tous les acteurs de la vie économique ».

Il a pour but d’exhorter ces acteurs à revenir sur leur position concernant le gaz de schiste afin que des études plus approfondies soient menées : « l’avenir énergétique est trop incertain pour qu’on puisse se permettre de ne pas faire au minimum une évaluation des possibilités » peut-on y lire.

De son côté, Sébastien Candel, président du Comité de prospective en énergie de l’Académie des sciences, souligne qu’ "il faut reprendre le dossier et au minimum mesurer le potentiel des gaz de schiste ».

En faveur de recherches cliniques et pointues, l’Académie ne tolère pas de prise de décision sur la base d’une opinion qui ne s’appuirait sur aucune étude sérieuse «  La prise de risques calculée et raisonnée, s’appuyant sur des études sérieuses, ne doit pas être bannie », ajoutant qu’ « il faut séparer l’exploitation de la connaissance des gisements. »

Les recommandations des scientifiques ne sont pas nouvelles puisqu’elles rappellent les conclusions du rapport Gallois mais elles ont le mérite de mettre en avant la mise à l'Index trop rapide de l'idée  d'exploitation du gaz de schiste en France sans que de réelles connaissances sur la question aient été acquises.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire