BHP s'intéresse au gaz de schiste en Australie occidentale

gaz de schiste  BHP  réserves de gaz  onshore  Australie occidentale  pétrole  gaz conventionnel  exploitation  gazoduc  opposition

Après avoir dépensé des milliards sur le gaz de schiste aux États-Unis l'an dernier, BHP Biliton s'intéresse aux réserves de gaz de schiste extrêmement importantes situées en Australie occidentale, « onshore ».

L'Australie occidentale, une zone à étudier pour BHP

Steve Passor, en charge des affaires liées au gaz conventionnel chez BHP, a déclaré que l'entreprise souhaite étudier les zones de gaz non conventionnel telles que le bassin de Canning, en Australie occidentale. Toutefois, BHP est pour l'instant focalisé sur les États-Unis : « J'attends avec impatience d'en apprendre plus sur le bassin de Canning et de parler des opportunités, mais pour l'instant nous sommes concentrés en priorité sur le gaz de schiste aux États-Unis ».

Pour M. Pastor, l'exploitation du gaz de schiste en Australie occidentale présente de nombreux avantages. Elle dispose de « ressources fantastiques » et a déjà beaucoup d'expérience dans le gaz et le pétrole. Par ailleurs, elle est proche du marché.

L'Australie occidentale, une zone intéressante pour l'exploitation du gaz de schiste

Selon un rapport oublié le 214 septembre 2013 par HSBC, l'Australie possède la septième réserve de gaz de schiste la plus importante au monde. Néanmoins, le manque de routes et de gazoducs peut être un obstacle au développement d'une entreprise d'exploitation. Les entreprises qui souhaiteraient  s'attaquer au gaz de schiste australien ne rencontreraient que peu d’oppositions, les zones d'exploitation étant situées en majeure partie à l'écart des régions peuplées.

La zone du bassin de Canning s'étend sur 530 000 km2 et renferme selon les estimations environ 6 500 km3 de gaz de schiste. Mitsubishi a investi près de 60 millions de dollars pour exploiter cette zone avec Buru Energy, tandis que ConocoPhilipps a prévu de dépenser 120 millions de dollars sur la prospection sismique. 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire