Ouest australien : un gros potentiel schisteux

Australie  Richard Seller  gaz de schiste  site  réserve  ressources  exploration  exploitation  production

Les ressources inexploitées de gaz de schiste dans l’Ouest de l'Australie pourraient représenter une mine d'or pour les entreprises intéressées. En effet, « le potentiel du gaz de schiste à l'échelle de l 'Australie est réel », plus encore à l'Ouest du pays.

« Je pense que le potentiel de gaz de schiste dans l'Ouest de l'Australie a de quoi surprendre. Ce potentiel fait de la région la 4ème ou 5ème plus grande réserve mondiale en termes de réserves potentielles. C'est une opportunité très excitante. »

Richard Seller, le directeur général du Western Australia Department of Mines and Petroleum a indiqué que les réserves en gaz de schiste dans l'Ouest de l'Australie étaient bien plus importantes qu'ailleurs, comme en Australie du Sud.

Il va plus loin en avançant que le potentiel schisteux de Canning Basin, situé dans le Nord-Ouest de l'Australie, pourrait redistribuer les cartes/inverser la tendance, en tant que 5ème plus importante réserve de gaz de schiste dans le monde.

Le mois dernier, le gouvernement de l'Etat a présenté un projet de loi de l'accord avec les entreprises partenaires Buru Energy et Mitsubishi, pour permettre aux entreprises de continuer l'exploration de gaz de schiste à Canning Basin et développer une pipeline dans la région de Pilbara. Mitsubishi et Buru Energy vont débourser l'équivalent de 45,5 millions de dollars pour explorer le potentiel schisteux de Canning Basin.

D'une superficie de 530.000 kilomètres carrés, le Canning Basin s'étend sur la côte enntre Port Hedland et Broome. La réserve, d'après les estimations, pourrait produire 288 billions de mètres cubes de ressources d'hydrocarbure non-conventionnel, soit 1,5 fois la production des réserves offshore exploitées d'Australie. Cette estimation représenterait l'équivalent de 500 ans de la consommation actuelle des foyers de l’Ouest australien en gaz domestique. Un sacré potentiel...

Mais les critiques montrent du doigt le manque d'infrastructures pour l'exploitation du gaz de schiste dans la réserve de Canning Basin, et les coûts potentiellement élevés de la commercialisation du gaz de schiste.

Alors que les principaux acteurs mondiaux du gaz et du pétrole évalue le potentiel de Canning Basin, l'exploitation du site, soit la production commerciale, prendrait entre 5 et 10 ans.

« Conoco Phillips, Hess, ou Mitsubishi ne seraient pas présents s'ils ne voyaient un réel potentiel », se targue Richard Seller.

Jusqu'ici, à Canning Basin il n'existe qu'une seule foreuse pour forer aux profondeurs requises le gaz de schiste.

Chaque puits coûte entre 15 et 20 millions de dollars (soit entre 11,4 et 15 millions d'euros) puis ce sont 10 millions de dollars (environ 7,5 millions d'euros) pour opérer la fracturation hydraulique.

ConocoPhillips devrait débourser l'équivalent de 91 millions d'euros dans la prospection sismique au Sud-Est de Canning Basin.

Des explorations plus poussées devront permettre à l’État australien et aux entreprises énergétiques une meilleure compréhension des ressources de gaz de schiste du pays.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire