France : Les réserves de gaz de schiste surestimées par l'EIA

gaz de schiste  compétitivité française  rapport gallois

Selon un rapport de l’Agence Gouvernementale Américaine de l’Energie (EIA), le potentiel du gaz de schiste en France pourrait avoir été surestimé.

Alors que les réserves mondiales de gaz de schiste ne cessent d’augmenter par rapport à 2011, la totalité du gaz de schiste français a été revue à la baisse (24%) passant de 5.100 à 3.870 milliards de mètres cubes, ce qui représente 77 ans de consommation française.

L’agence américaine explique ce geste par des données de meilleure qualité sur le bassin du sud-est de la France, bien qu’il n’existe pas de forage à cet endroit.

Avec l’interdiction d’exploitation des gisements de gaz de schiste par la fracturation hydraulique en 2011, l’idée d’une exploitation « maîtrisée » du gaz de schiste est un sujet qui a été remis au goût du jour, prenant de court la ministre de l’Ecologie Delphine Batho, fermement opposée à toute forme d’exploitation des réserves de gaz de schiste.

D’autre part, dans l’objectif de propulser la compétitivité de l’industrie française, le rapport Gallois met aussi en avant la question de l’exploitation du gaz de schiste.

Réactions et commentaires
Bonjour,
encore faudrait il l'étudier avant de le sur estimer ou de le sous estimer
ROSSCARRE | Le 17 juin 2013 à 14:25:13
Déposer un commentaire