Le premier puits de prospection de gaz de schiste ukrainien d’ici la fin de l’année

gaz de schiste  ukraine  ENI  Cadogan

Le pays d’Europe de l’Est pourrait entamer la prospection du gaz de schiste d’ici la fin de l’année selon une annonce du ministère de l’Environnement. Un pas de plus vers une exploitation commerciale en vue d’acquérir un peu d’indépendance gazière de la Russie.

La compagnie italienne ENI serait en mesure de forer le premier puits de prospection ukrainien d’ici la fin de l’année, en partenariat avec la compagnie britannique Cadogan Petroleum. ENI estime qu’il y a un fort potentiel en Ukraine.

L’annonce a été faite par le ministre de l’Ecologie et des Ressources Naturelles, Oleh Proskuriakov, durant le Forum Ukrainien de l’Energie, organisé par l’Institut Adam Smith. M. Proskuriakov a précisé que « tous les spécialistes sont en train de recevoir les formations nécessaires ».

Paolo Scaroni, président de la compagnie pétrolière italienne ENI, avait lancé sa firme sur le sol ukrainien en menant à bien deux rachats : 30% de la compagnie Pokrovskoe Petroleum et 60% de Zagoryanska

Petroleum, basées aux Pays-Bas, détenues par la britannique Cadogan.
Ces deux sociétés, dont le rachat partiel remonte à 2011, détiennent les autorisations pour prospecter et extraire du gaz de schiste dans le bassin ukrainien Dnipro-Donets.

Une autre opération entre Cadogan et ENI a conduit à l’achat par cette dernière de 50,1% des parts de LLC Westgasinvest, société co-détenue par Cadogan et par la compagnie ukrainienne NJSC Nadra Ukraini. Complétée en octobre 2012, cette opération permet à ENI de prospecter dans la région Ivano-Frankivsk.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire