La Pologne assouplit sa réglementation pour favoriser l’exploitation du gaz de schiste

Pologne  Tusk  réglementation  Exxon

Le 5 février, le gouvernement polonais a officialisé l’accélération des discussions visant à assouplir la régulation encadrant l’exploitation du gaz de schiste. Le but est naturellement de favoriser la venue de compagnies pétrolières.

30 nouveaux puits en 2014

La Pologne est l’un des Etats membres de l’Union européenne disposant des réserves en gaz de schiste les plus importantes. L’Institut polonais de géologie a en effet évalué ces réserves entre 346 et 768 milliards de mètres cubes de gaz exploitable. Néanmoins, à l’heure actuelle, la Pologne n’a installé que 50 puits à travers le pays, un nombre trop faible pour avoir une idée plus précise des quantités réellement présentes. En 2014, Maciej Grabowski, ministre polonais de l’Environnement, espère la construction de 30 puits supplémentaires grâce à la nouvelle réglementation.

Jusqu’à présent, les procédures d’octroi de permis d’exploitation, couplées à une fiscalité désavantageuse, ont empêché les compagnies pétrolières de développer leurs activités en Pologne. Exxon Mobile, Talisman Energy et Marathon Oil se sont ainsi toutes retirées, faute d’obtenir rapidement un environnement plus propice aux affaires. Mais toutes ces entreprises, au premier rang desquelles Chevron, sont susceptibles de revenir dans le pays dès que les mesures auront été entérinées par le Gouvernement. Donald Tusk, Premier ministre polonais, a indiqué que la loi en préparation va créer une institution régulatrice à l’échelle nationale ainsi qu’une procédure simplifiée pour la délivrance des permis. « De plus en plus de pays font le pari du gaz de schiste, comme le Royaume-Uni, par conséquent nous devons nous doter d’une régulation moins bureaucratique », a expliqué Donald Tusk.

En ligne de mire pour la Pologne : réduire la dépendance vis-à-vis du gaz russe, qui s’élève aujourd’hui à 60 %.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire