Le gouvernement de Tasmanie veut un débat

tasmanie  gouvernement  débat  prospection  gaz de schiste  petrogas  lara giddings  kim creak  mensonges

Alors que la compagnie pétrolière Petragas a déposé une demande de permis d'exploration pour le gaz de schiste sur le territoire, les écologistes sont montés au créneau et ont critiqué le gaz de schiste et la technique de fracturation hydraulique. Le gouvernement tente de calmer la tension.

Un débat équilibré demandé par le gouvernement

Le gouvernement est plutôt favorable au gaz de schiste en Tasmanie mais reste à l'écoute des préoccupations des citoyens, notamment des écologistes et des fermiers qui craignent que la fracturation hydraulique ne contamine les nappes phréatiques.

Le Premier ministre Lara Giddings estime, pour sa part, qu'il n'y a aucun problème ou risque sur cette technique. Mais le permis n'a toujours pas reçu d'approbation de la part des autorités et est toujours en attente.

Le processus pour approuver le permis ne sera pas biaisé et toutes les étapes seront franchies dans le respect de la loi. Pour ce faire, le gouvernement de Tasmanie appel à un débat entre les parties, notamment avec les fermiers.

Kim Creak, du département minier de Tasmanie, estime qu'il y a beaucoup de fausses informations qui circulent et qui ont tendance à être crues par la majorité. Pour rassurer la population, il ouvre un débat entre les experts du secteur et toute personne qui se sentirait concernée par la possible prospection et exploitation du schiste en Tasmanie.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire