Prospection en Asie Pacifique

bangladesh  USA  hillary clinton  gaz de schiste

Les USA intéressés par le gaz de schiste du Bangladesh

La secrétaire d’état américaine Hillary Clinton aurait envoyé une délégation au Bangladesh pour étudier une possible collaboration entre les deux pays dans l’exploitation des réserves d’hydrocarbures non-conventionnels du pays asiatique.

Lire la suite
Japex  akita  fracturation hydraulique  gisement

Japex monte en bourse après le succès de sa première fracturation

La société pétrolière japonaise Japan Petroleum Exploration Co. (Japex) a vu le prix de son action croître de plus de 10% sur la bourse de Tokyo.

Lire la suite
Chine  appel d'offres  gaz de schiste  prospection

Nouvel appel d'offres pour le gaz de schiste en Chine

La Chine compte accélérer les temps pour exploiter son potentiel en gas de schiste et, pour cela, elle a annoncé un nouvel appel d'offre pour la prospection sur son territoire. Les dossiers seront déposés à Beijing le 25 octobre prochain.

Lire la suite
Corée du Sud  gaz de schiste  exploitation  développement

La Corée du Sud vise à exploiter le gaz de schiste

Le secrétaire d'état au ministère de l'Economie de la Connaissance, Cho Seok, a annoncé que la Corée du Sud se lancera dans le développement du gaz de schiste et espère augmenter l'importation de gaz naturel de 20% d'ici 2020.

Lire la suite
Japon  Akita  huile de schiste  JAPEX

Les premiers forages japonais prévus pour 2013

C'est dans la préfecture d'Akita, au Japon, que les premiers forages en vue de l'extraction d'huile de schiste pourraient avoir lieu au printemps prochain. Cela fait suite à la découverte d'un gisement à Yurihonjo.

Lire la suite
1 2 3 4 5

En Asie, la Chine et l'Inde sont sur les rangs pour conquérir également par le biais du gaz de schiste leur titre de superpuissance mondiale. Les prospections vont bon train et de nombreux permis de prospection ont été accordés.

En Chine, les autorités en charge du secteur énergétique et de l'économie ont lancé un immense plan quinquennal (2011-2015) pour développer le gaz de schiste sur le territoire chinois.  De nombreuses compagnies pétrolières avancent leurs pions, notamment le français Total. Les réserves gazières exploitables sont estimés à plus de 25 000 milliards de m3, le double des Etats-Unis.

Les campagnes de prospection ont déjà permis d'identifier plus de 180 zones  de forages possibles. En Chine, ce sont les compagnies nationales qui sont les seules à pouvoir proposer des solutions de prospection et d'extraction. Les compagnies étrangères doivent créer de nombreuses "joint ventrues" pour s'associer aux géants locaux, en leur transférant savoir-faire et technologies au besoin. Cette spécificité juridique vit ses derniers jours : le Conseil d'Etat chinois vient en effet d'autoriser les compagnies étrangères à prospecter elles-mêmes en modifiant le statut du gaz non conventionnel schisteux, le faisant passer du statut de ressource naturelle nationale à celui de ressource minière indépendante. Plusieurs autres signes manifestes viendraient d'ailleurs démontrer que les investissements étrangers sont désormais vivement encouragés (avantages fiscaux, facilités administratives…).