L'Iran va chercher du gaz de schiste à la frontière avec l'Iraq

Iran  Iraq  gaz de schiste  National Iranian Oil Company  projet  sanctions internationales  programme nucléaire

Au moment où en France la fracturation hydraulique est sous le coup d'une Question Prioritaire de Constitutionnalité, les autres pays du monde continuent de développer leur industrie dans le gaz de schiste. L'Iran vient, de son côté, d'annoncer qu'il allait chercher du gaz de schiste à la frontière avec l'Iraq.

Le chef du département d'exploration de la compagnie nationale iranienne National Iranian Oil Company (NIOC), Hormoz Qalavand, a annoncé la volonté d'entamer l'exploration du gaz de schiste dna sle pays, en commençant par la zone frontalière avec l'Iraq.

L'Iran espère ainsi profiter des bénéfices économiques qui ont été confirmés aux Etats-Unis, autant sur le plan de l'exportaiton que sur le plan du prix domestique de l'énergie. Les Etats-Unis devraient, dans les années à venir, passer du statut de plus grand importateur de gaz du monde à celui d'exportateur, redessinant ainsi la carte géopolitique du marché global de l'énergie.

Hormoz Qalavand espère trouver du gaz de schiste dans la région de Zagro, à l'Ouest du pays, afin d'augmenter les réserves d'hydrocarbures récupérables. L'année dernière, 15 nouvelles zones d'extraction ont été découvertes sur le territoire iranien.

L'Iran, qui est déjà exportateur d'hydrocarbures, subit les effets des sanctions internationales causées par son programme nucléaire controversé.

L'augmentation des réserves exploitables et de la quantité d'hydrocarbures produites par le pays devrait lui permettre d'augmenter aussi la quantité d'hydrocarbures qu'il peut vendre, tout en tenant compte de ces sanctions.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire