Le Brésil veut lancer son exploitation du gaz de schiste

Brésil  enchère  gaz de schiste  exploration

Le Brésil serait en train d’étudier le lancement d’une nouvelle enchère pour l’attribution de blocs de prospection contenant du gaz de schiste ce qui lancerait le développement du gaz de schiste dans le pays.

Alors que l’Argentine a déjà bien entamé la production de gaz de schiste, en particulier dans le bassin Vaca Muerta, le Brésil n’a toujours pas attribué de permis de prospection et d’exploitation de cette ressource qui s’extrait par fracturation hydraulique.

Le gouvernement désirerait néanmoins entamer un tel développement car le pays contient des réserves conséquentes qui, d’après les dernières estimations, pourraient être de 1.415 milliards de mètres cubes de gaz.

Selon des informations, le gouvernement serait en train d’étudier la possibilité de lancer une enchère pour l’attribution des blocs de prospection. Ces blocs se situeraient sur 5 bassins schisteux différents qui ne comprendront pas les zones de l’Amazonie et les zones offshore.

Ce seront donc essentiellement les bassins de Parecis, dans l’état de Mato Grosso, le bassin Parnaiba, dans les états de Marañho et Piaui, le bassin Reconcavo dans l’état de Bahia, le bassin Parana situé dans les états de Parana et de Mato Grosso do Sil, ainsi que le bassin São Francisco dans les états de Minas Gerais et Bahia.

Jusqu’à présent, un seul projet d’extraction du gaz de schiste n’a été mené au Brésil. Lancé par la compagnie publique Petrobas, dans l’état de Paran, il ne produit que très peu de gaz et d’huile de schiste.

Avec le lancement de cette enchère, qui n’aura lieu cependant qu’en décembre 2013, le gouvernement espère lancer un projet d’extraction du gaz de schiste dans le pays qui soit plus ambitieux.

Mais le développement de l’activité d’extraction des hydrocarbures non conventionnels risque d’être ralentie par l’administration et la législation brésiliennes reconnues pour être lente et complexe ainsi que très à cheval sur l’environnement et sur les risques environnementaux.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire