Le Japon recourt au gaz de schiste pour répondre à la demande énergétique du pays

Japon  gaz de schiste  Etats-Unis  importations

Ne pouvant plus compter sur ses centrales nucléaires pour répondre à une partie de la demande énergétique du pays, le Japon s’est progressivement tourné vers le gaz de schiste en provenance des Etats-Unis.

Afin de répondre à la demande en énergie et amortir les coûts liés à l’importation, le Japon compte s’approvisionner en gaz naturel liquéfié puisé dans les ressources des Etats-Unis et ainsi accroître sa capacité de production en énergie nucléaire.

Hiroshi Kondo, vice président de l’European LNG chez  Tokyo Gas,  estime que « réduire les coûts liés à l’énergie est essentiel pour l’économie japonaise et mondiale ».  Ajoutant que «  le nouveau gouvernement japonais aura une vision plus réaliste de  la politique énergétique nippone ».

Après Fukushima, les importations en gaz naturel liquéfié ont fortement augmenté dans le pays  ; le nucléaire représentant alors 30% de la demande énergétique.

Un mauvais concours de circonstances pour le Japon qui a connu en 2012 son premier déficit commercial en 31 ans.

C’est pourquoi, Tokyo sera prochainement impliqué dans le projet Cordova Embayment pour développer du gaz de schiste. Tokyo Gas estime que dans le cadre du projet, plus de 14 millions de mètres cube de gaz pourraient être produits en une journée puis être exportés en Asie.

La troisième puissance mondiale espère ainsi se remettre sur les rails et combler son déficit.

Réactions et commentaires
Où avez-vous vu que le Japon abandonnait le nucléaire ? Ils ne sont pas fous, eux : c'est la SEULE véritable énergie renouvelable et disponible à profusion.
Je vous rappel que la centrale de Fukushima n'a pas fait une seule victime, contrairement au tsunami qui lui a tué presque 20.000 personnes !
Feriez-vous donc de la simple propagande ?
M.Shadok | Le 02 février 2013 à 01:54:47
Déposer un commentaire