Le gaz de schiste va-t-il tuer les jouets chinois ?

gaz de schiste  pétrochimie  matières plastique  coût de production

La plupart des jouets construits dans le monde, nous le savons, est produite en Chine. La main d’œuvre bon marché permet de palier au prix des matières premières nécessaires pour produire le plastique des poupées Barbie et autres Playstation 3. Mais cette situation pourrait bien changer radicalement par l’arrivée du gaz de schiste.

Clyde Russel, analyste de marché de l’agence de presse Reuters, a publié une tribune dans laquelle il explique pour quelles raisons il pense voir, dans les années à venir, un changement radical du marché du jouet et des matières plastiques en général.

Le gaz de schiste aux USA a déjà entraîné un changement dans le prix de la production des industries dites « énergievores » comme l’est l’industrie pétrochimique. La transformation des hydrocarbures en matières plastiques consomme beaucoup d’électricité et le prix de celle-ci dans les pays développés avait entraîné une délocalisation massive vers la Chine.

La plus grande société de pétrochimie de Chine, Sinopec Corp, a elle-même avoué avoir été prise de court par le changement du marché de l’énergie issu de l’évènement du gaz de schiste aux USA. « C’est quelque chose à laquelle nous ne nous attendions pas » a déclaré Wang Tanpu, vice-président de Sinopec, le 25 mars dernier avant d’annoncer une baisse de 12,5% des bénéfices pour l’année 2012.

Cette situation, qui frappe Sinopec, frappe de manière générale l’industrie pétrochimique chinoise. Et ce n’est pas seulement le coût de l’énergie qui en est la cause : le changement du prix des matières premières joue aussi son rôle.

Le gaz de schiste, qui une fois extrait se retrouve liquéfié, n’est pas seulement utilisé pour produire de l’électricité dans les diverses centrales à gaz dont le nombre ne cesse de grossir et qui commencent même à remplacer les centrales nucléaires. Il est aussi une matière première assez bon marché pour toute la production de matières plastiques.

Mais ce prix bas en tant que matière première ne peut se maintenir que si le coût du transport n’est pas excessif. Du coup, l’industrie pétrochimique a tout intérêt à revenir sur le sol américain où ces deux paramètres, prix de l’énergie et prix des matières premières, sont en baisse.

Réactions et commentaires
Les chinois en contrepartie, vont produire bien plus de propane fluoré pour extraire ce gaz de schiste, le fluor étant trop dangereux à produire aux US, comme pour les terres rares !!

Folie à très court terme laissant plein de pollutions à nos enfants qui nous le reprocheront!

Il y a plein de solutions écologiques réelles avec plein d'emplois, totalement méprisées et négligées, comme favoriser des petites voitures européennes aux US au lieu de grosses, avec taxes sur les carburants, ainsi que les voitures électriques.
Une solution pour se chauffer gratuite à l'usage qui fonctionne à dlsc.ca depuis 2007 !!
On stocke la chaleur solaire gaspillée en été sous terre peu profonde pour se chauffer en hiver, géothermie simple à recharge solaire, sans pompe à chaleur .
A l'usage, gratuit, perpétuel, inusable, ne consommant rien, ni ne polluant rien du tout !!


Enfin le sous sol de la terre regorge de quantité énormes de carburants pétrole, charbon et gaz CH4 piégés sous terre depuis 600 millions d'années de vie sur terre multicellulaire respirant l'oxygène qui est produit par la photosynthèse qui renouvelle tout cet oxygène de toute l'atmosphère tous les 200mille ans, environ.
Ainsi tout notre oxygène que nous respirons a été renouvelé 600/0,2=3000 fois par la photosynthèse des plantes et algues, surtout le plancton.
A chaque molécule d'oxygène formé correspond un atome de C non oxydé, CH4, charbon ou pétrole, stocké sous terre, soit 3000 fois la quantité nécessaire pour bruler tout l'oxygène respiré !!
Aussi même si ce carbone a été recyclé de façon complexe, sur ces 3000 fois, il reste sous terre et au fond des océans largement de quoi bruler tout l'oxygène de notre atmosphère avec ces carburants carbonés !!
Cet argument simple de bon sens réel, jamais dit, confirmé actuellement, montre que le pic pétrolier n'existera jamais !!
En 1973 on nous a fait choisir les centrales nucléaires en nous racontant le mensonge qu'il n'y aurait plus de pétrole avant l'an 2000 !

Et sans limites, on brulera tout l'oxygène respirable ne laissant que 20% de CO2 à la place, nous morts à quelques % bien avant, obligés de porter des masques à oxygène, oxygène manquant qui sera vendu bien plus cher, que le pétrole, avec seuls les riches survivants, ce qui fournira plein d'emplois à produire, dans une terre surchauffée !!


dedelreu | Le 03 mars 2014 à 18:29:42
Déposer un commentaire