Le gaz de schiste n’entre pas en conflit avec les hydrocarbures conventionnels

Qatar  gaz de schiste  hydrocarbures conventionnels  Abdallah ben Hamad al-Attiyah

Le prix du gaz extrait dans les formations schisteuses par fracturation hydraulique a un prix largement concurrentiel par rapport aux hydrocarbures conventionnels comme le pétrole. Mais cette concurrence ne causerait pas de conflits entre les deux formes d’énergie fossiles d’un point de vue de marchés.

Le président de l’Autorité Administrative de Contrôle et Transparence du Qatar, Abdallah ben Hamad al-Attiyah, s’est exprimé sur le sujet. Pour lui, le gaz de schiste ne concurrence que les autres formes d’énergie comme le nucléaire et le charbon.

« Je vois le gaz de schiste comme complémentaire des hydrocarbures conventionnels ; il va prolonger la disponibilité de l’énergie non renouvelable » a-t-il déclaré en marge du « ExxonMobil 2013 Energy Outlook Forum ».

Pour le ministre, avec l’avènement des deux grandes puissance, la Chine et l’Inde, « les hydrocarbures conventionnels et schisteux trouveront preneur ». Le ministre se veut rassurant face au boom du gaz de schiste qui fiat baisser les prix du gaz naturel en Amérique du Nord.

Il concède néanmoins que cette révolution du gaz de schiste va « changer la carte » globale du marché et des échanges de l’énergie. De fait, « le rôle des diverses nations, régions et types de combustible » sera changé dans les prochaines décennies.

Concernant les analyses et les prédictions, il a remarqué que « bien qu’elles ne soient pas parfaites » car à long terme, « elles restent essentielles concernant les décisions d’investissement ». Aucune prévision n’avait en effet émis la possibilité d’un développement aussi rapide du gaz de schiste aux Etats-Unis, développement qui pourrait faire passer les USA de pays importateur à pays exportateur.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire