L’industrie plastique se sent lésée en Europe

Plastique  Michel Loubry  gaz de schiste  compétitivité

La compétitivité de l’industrie plastique européenne pourrait souffrir du choix de ne pas s’intéresser au gaz de schiste en Europe et, en particulier, en France. C’est ce qu’estime Michel Loubry, directeur général de Plastics Europe, l’association européenne des producteurs de matières plastiques.

La pétrochimie est sujette à un « énorme essor » aux Etats-Unis, poussée par l’exploitation du gaz de schiste qui permet non seulement une énergie moins chère mais aussi des matières premières moins chères issues des déchets de la fracturation hydraulique.

« Il est probable que la compétitivité des industriels de la production de matières plastiques connaisse des jours difficiles » estime Michel Loubry qui est convaincu que « c’est une erreur, du point de vue de la compétitivité, de ne pas s’intéresser au gaz de schiste ».

La différence de compétitivité entre Europe et Etats-Unis est assez importante puisque « certains produits plastiques produits aux Etats-Unis arrivent moins chers que les matières premières en Europe ».

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire