Une centrale nucléaire fermera à cause de la baisse du prix du gaz

Centrale nucléaire  prix du gaz  états-unis  fermeture

La baisse du prix du gaz naturel aux Etats-Unis a fait sa première victime dans le domaine de l’énergie. La compétitivité n’étant plus de mise, la société Dominion Resources Inc a décidé de fermer sa centrale nucléaire de Kewaunee dans le Wisconsin.

De nombreuses centrales à charbon ont déjà en prévision de fermer leurs portes ou de se reconvertir en centrale au gaz. Mais c’est la première fois qu’une centrale nucléaire est moins compétitive qu’une centrale alimentée par des hydrocarbures.


La centrale concernée est une petite centrale (556 Mw/h) située à Kewaunee. D’autres centrales aussi petites pourraient subir le même sort si les prix du gaz se maintiennent à ces niveaux.

La centrale était toutefois déjà en crise et avait été mise en vente en avril 2011. La conjonction actuelle lui a assigné le coup de grâce. Ce sera toutefois la première centrale nucléaire à fermer sur le sol américain depuis les années 1990.

La baisse du prix du gaz, selon Peter Bradford de la Commission Américaine de Régulation du Nucléaire, pourrait conduire au non renouvellement de nombreuses licences d’exploitation de centrales nucléaires, si toutefois les prix restent stables.

M. Bradford a indiqué que le réacteur de Crystal River, en Floride, propriété de Duke Energy Corp ou encore les réacteurs de San Onofre, en Californie, propriété de Edison International sont à risque en ce qu’ils nécessiteraient plusieurs milliards d’investissements
 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire