92 milliards d'euros de taxes pour le gouvernement britannique grâce au schiste

gaz de schsite  taxes  centrica  royaume-uni  gouvernement  euros

Le grand gagnant de l'exploitation du gaz de schiste au Royaume-Uni pourrait bien être le gouvernement qui devrait renflouer ses caisses de manière importante. De quoi conforter David Cameron dans son choix de lancer l'exploitation de cette ressource.

Le Royaume-Uni se lance dans la course

Avec la confirmation du partenariat entre Centrica et Cuadrilla Resources, le Royaume-Uni a véritablement lancé l'exploitation de ses réserves de gaz de schiste. Le gisement de Blackpool, dans le Lancashire, sera le centre de cette activité.

D'une surface de plus de 1 000 kilomètres carrés, le gisement est supposé contenir quelque 566 milliards de mètres cubes de gaz. Son exploitation devrait commencer en 2014 et durer une bonne trentaine d'années.

Le gouvernement britannique rafle la mise

La valeur de ce gisement serait, si les estimations sont exactes, près de 152 millions d'euros. De quoi faire le bonheur de Cuadrilla et Centrica. Mais de quoi faire le bonheur du gouvernement aussi, puisqu'il va en récupérer une bonne partie grâce aux taxes.

Si les prix actuels du gaz se maintiennent, bien que le but d'entamer l'extraction des gaz non conventionnels soit de faire baisser ce prix, le gouvernement pourrait récupérer 60 % de ce montant, soit la coquette somme de 92 milliards d'euros.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire