Californie : exploiter l’huile de schiste permettrait de créer des millions d’emplois

Californie  Monterey  huile de schiste  emploi

L'huile de schiste contenue à  Monterey, au cœur de la Californie, pourrait booster de façon significative l’économie de l’Etat si elle était exploitée mais les griefs des écologistes affluent.

Selon une étude parue ce jeudi 14 mars et réalisée par USC et Communication Institute, le gisement de Monterey en Californie contiendrait 15 milliards de barils d’huile de schiste et pourrait, en ce sens, être un atout crucial pour l’avenir énergétique et économique de l’Etat.

Les experts à l’origine de cette enquête estiment que l’exploitation de ce gisement – qui concentre à lui seul les deux tiers des réserves américaines en huile de schiste- pourrait générer un demi-million de nouveaux emplois d’ici 2015 et 2.8 millions en 2020.

Cette entreprise, qui nécessiterait l’usage de la technique de fracturation hydraulique combinée au forage horizontal, effraie les écologistes.

Adam Rose, l’un des co-dirigeants de cette étude, a reconnu qu’il était fondamental d’étudier les impacts environnementaux au préalable. Ajoutant que son groupe allait  réfléchir à la manière dont le développement du schiste de Monterey affecterait la qualité de l’eau et l’activité sismique.

D'autant plus qu'avec l’aide d’une nouvelle technologie, les états tels que le Dakota du Nord et le Texas ont découvert d’importantes réserves en huile de schiste et ont par la suite observé une baisse de leur taux de chômage.

En Dakota du Nord par exemple, l’activité huilière autour du gisement de Bakken a contribué à un taux de chômage de 3.2%, soit le plus bas du pays.

L’exploitation de telles réserves profite donc à l'industrie et améliore la santé économique de ces régions.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire