Impact économique

Australie  BHP  gaz de schiste  USA

L'Australien BHP attend un retour important de ses investissements... aux Etats-Unis

BHP Billiton continue de donner son appui financier et logistique au boom du gaz de schiste américain, et table sur un début des exportations des Etats-Unis vers l'Australie au cours des trois prochaines années.

Lire la suite
Etats-Unis  industrie chimique  économie  emplois

Quand le gaz de schiste booste l’industrie chimique

Les effets du gaz de schiste sur l’économie sont bien plus importants et profonds que ne le laissent supposer les seules baissent de coûts de l’énergie. Ainsi, depuis que les Etats-Unis se sont lancés dans l’exploitation du gaz de schiste c’est le secteur de la chimie qui est en plein essor. 

Lire la suite
Ukraine  Russie  Gazprom  Europe

Le gaz, arme géopolitique incontournable pour la Russie

Partout dans le monde, l’énergie est au cœur des relations. Facteur de richesse, de rapprochement diplomatique ou de conflit, cette ressource peut être facteur d’instabilité. C’est notamment le cas entre la Russie, producteur de gaz naturel, et demain de gaz de schiste, et l’Ukraine, pays dépendant de l’énergie voisine.

Lire la suite
Chevron  Roumanie  exploration  département américain de l'Energie

Chevron de nouveau au travail en Roumanie

C’est le dossier chaud au niveau européen : l’exploration des réserves de gaz de schiste en Roumanie par la compagnie américaine Chevron. L’entreprise vient d’annoncer qu’elle reprenait ses recherches. 

Lire la suite
Barclays  angleterre  yorkshire  fracturation hydraulique

La banque anglaise Barclays investit dans le gaz de schiste

Selon The Sunday Telegraph, la banque anglaise Barclays soutient la recherche en matière de gaz de schiste dans le comté de Yorkshire et pourrait financer certains sites de fracturation hydraulique dans la région l’année prochaine.

Lire la suite
Pétrochimie  Etats-Unis  Europe  gaz de schiste

Le succès du gaz de schiste aux Etats-Unis met en danger l’industrie pétrochimique européenne

La révolution du gaz de schiste a profondément changé la donne énergétique, environnementale, mais aussi industrielle aux Etats-Unis ainsi que dans le reste du monde. Selon Cécile Maisonneuve de l’IFRI, les entreprises pétrochimiques européennes ont beaucoup à craindre de leurs concurrentes américaines, nettement plus compétitives.

Lire la suite
<3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 >

La demande énergétique mondiale est en constante augmentation, et ce, à une époque où les populations souhaitent à la fois diminuer leur facture énergétique annuelle tout en augmentant leurs besoins, avec l'évolution de la technologie et l'explosion des transports de personnes et de marchandises. Dans le dernier quart de siècle, la demande globale de gaz a augmenté de près de 85 % !

Aujourd'hui, seulement 20 % des réserves mondiales de gaz naturels ont été exploitées. D'après l'AIE, l'Agence internationale de l'Energie, environ 920 000 milliards de mettrais cubes de gaz non conventionnels (schiste, grès et houille) seraient disponibles.

Si on ne considère que les Etats Unis, environ 20 % de la demande européenne prévue jusqu'en 2020 se trouveraient emprisonnée dans la roche mère de leurs sous-sols. Lorsque l'on sait que le gaz naturel est l'option énergétique la plus respectueuse de l'environnement, à comparer aux risques du nucléaire ou à la pollution du charbon, par exemple, on comprend qu'il est important de ne pas négliger l'apport possible des gaz de schiste.

Le site LeGazdeSchiste.fr suivra donc l’actualité du gaz et de l’huile de schiste sous l’angle de son impact macro et micro-économique, selon ses conséquences sur l’ordre géopolitique mondial et en fonction des différents acteurs industriels concernés, qu’il s’agisse des autorités gouvernementales ou internationales et des compagnies pétrolières et gazières.