Impact économique

Shell  Ukraine  gaz de schiste  contrat

Contrat signé entre Shell et l’Ukraine pour le gaz de schiste

La rumeur d’un gros contrat entre la compagnie pétrolière Royal Dutch Shell et le gouvernement ukrainien dans le cadre d’un projet de développement de l’exploitation du gaz de schiste dans le pays courait depuis quelques semaines. Le contrat a été signé hier, jeudi 24 janvier.

Lire la suite
AGL  pollution  environnement  Australie

AGL va revoir sa fracturation hydraulique

La compagnie de gaz AGL a promis une refonte totale de ses pratiques de contrôle de l’air et de l’eau, les Autorités de Protection de l’Environnement étant en train d’examiner de possible violation des permis de pollution de la compagnie.

Lire la suite
Huntington  sondage  opportunité  industrie

Les habitants des régions exploratrices de gaz de schiste sont confiants

Une étude réalisée par Huntington Bank révèle que 60% des habitants des régions où l’on exploite des gaz de schiste sont confiants quant à la création d’occasions par les industries exploitantes.

Lire la suite
Shell  huile de schiste  off-shore  arctique

Le forage arctique Off-Shore de Shell menacé par l’huile de schiste ?

La compagnie pétrolière Royal Dutch Shell a, dans ses projets, lancé un forage off-shore dans le cercle arctique, plus précisément au large des côtes de l’Alaska. Le forage, critiqué par les environnementalistes, serait menacé par l’huile de schiste et le coût du pétrole dans le futur.

Lire la suite
gaz de schiste  France  Etats-Unis  Schlumberger

Schlumberger : Les conséquences du choix de freinage des Etats-Unis sur le gaz de schiste

Bien que le groupe franco-américain Schlumberger ait annoncé vendredi 11 janvier 2013 une hausse de sa rentabilité de10%, (activités hors Amérique du Nord), cela n’a pu empêcher un recul de 4% au quatrième trimestre en raison d’un coup de frein donné par les Etats-Unis sur leur activité d’exploitation du gaz de schiste.

Lire la suite
Gaz de schiste  Etats-Unis  Chine  autosuffisance

Autosuffisance énergétique des USA : quelles conséquences pour la Chine ?

Alors que le débat sur les conséquences de l’exploitation du gaz de schiste se poursuit pour certains pays tels que la France, l’Espagne ou encore la Bulgarie, l'industrie américaine construit son avantage compétitif via l’utilisation du gaz bon marché à la fois comme source d'énergie, mais aussi comme matière première.

Lire la suite

La demande énergétique mondiale est en constante augmentation, et ce, à une époque où les populations souhaitent à la fois diminuer leur facture énergétique annuelle tout en augmentant leurs besoins, avec l'évolution de la technologie et l'explosion des transports de personnes et de marchandises. Dans le dernier quart de siècle, la demande globale de gaz a augmenté de près de 85 % !

Aujourd'hui, seulement 20 % des réserves mondiales de gaz naturels ont été exploitées. D'après l'AIE, l'Agence internationale de l'Energie, environ 920 000 milliards de mettrais cubes de gaz non conventionnels (schiste, grès et houille) seraient disponibles.

Si on ne considère que les Etats Unis, environ 20 % de la demande européenne prévue jusqu'en 2020 se trouveraient emprisonnée dans la roche mère de leurs sous-sols. Lorsque l'on sait que le gaz naturel est l'option énergétique la plus respectueuse de l'environnement, à comparer aux risques du nucléaire ou à la pollution du charbon, par exemple, on comprend qu'il est important de ne pas négliger l'apport possible des gaz de schiste.

Le site LeGazdeSchiste.fr suivra donc l’actualité du gaz et de l’huile de schiste sous l’angle de son impact macro et micro-économique, selon ses conséquences sur l’ordre géopolitique mondial et en fonction des différents acteurs industriels concernés, qu’il s’agisse des autorités gouvernementales ou internationales et des compagnies pétrolières et gazières.