Impact économique

Pologne  Chevron  Gaz de schiste

Pologne : l’américain Chevron renonce au gaz de schiste

La récente chute des cours du pétrole a affecté l’ensemble des majors du secteur. Y compris Chevron, géant de l’hydrocarbure américain, qui doit se serrer la ceinture. Conséquence : l’entreprise se retire de l’exploration de gaz de schiste en Pologne.

Lire la suite
Mexique  Gaz de Schiste  Etats-Unis

Le Mexique veut devenir le premier importateur de gaz de schiste américain

En décembre dernier, le président mexicain Enrique Peña Nieto inaugurait un nouveau pipeline qui reliait son pays aux États-Unis. L’objectif : doubler d’ici à 2016 la quantité de gaz de schiste exportée depuis l’Amérique du nord.

Lire la suite
Gaz de schiste  Royaume-Uni  exploitation  Ineos

Ineos à la recherche de gaz de schiste en Grande-Bretagne

Ineos, basé en Suisse et premier groupe chimique en Angleterre, va investir près d'un milliard de dollars (800 millions d'euros) dans la recherche de gaz de schiste au Royaume-Uni et en Écosse. L'entreprise rêve de reproduire la révolution énergétique qui a récemment eu lieu aux États-Unis. Et de voler au secours de l'industrie britannique.

Lire la suite
Etats-Unis  prix  OPEP  économie

Gaz de schiste : les Etats-Unis avaient raison

Les Etats-Unis ont d'ores et déjà gagné leur pari sur le gaz de schiste. Economies, indépendance énergétique et industries favorisées, les points positifs dépassent les espérances. 

Lire la suite
Gaz de schiste / Total / Pologne / exploration

Gaz de schiste : Total ne renouvellera pas son permis d’exploration en Pologne

La Pologne était l’un des seuls pays européens à autoriser l’exploration pour l’extraction du gaz de schiste. Les grands groupes pétroliers se sont alors massivement investis, puis se sont peu à peu retirés du projet. Total n’a pas fait figure d’exception.  

Lire la suite
Etats-Unis  économique  croissance  énergie

Etats-Unis : la croissance économique appelée à durer grâce au gaz de schiste

Aux Etats-Unis, les indicateurs économiques sont au vert. Depuis juillet 2009, le pays connaît une expansion continue dont la fin n’est certainement pas pour demain. Parmi les facteurs expliquant ce cycle positif figure naturellement le gaz de schiste, grâce à son impact sur l’emploi et l’investissement.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 >

La demande énergétique mondiale est en constante augmentation, et ce, à une époque où les populations souhaitent à la fois diminuer leur facture énergétique annuelle tout en augmentant leurs besoins, avec l'évolution de la technologie et l'explosion des transports de personnes et de marchandises. Dans le dernier quart de siècle, la demande globale de gaz a augmenté de près de 85 % !

Aujourd'hui, seulement 20 % des réserves mondiales de gaz naturels ont été exploitées. D'après l'AIE, l'Agence internationale de l'Energie, environ 920 000 milliards de mettrais cubes de gaz non conventionnels (schiste, grès et houille) seraient disponibles.

Si on ne considère que les Etats Unis, environ 20 % de la demande européenne prévue jusqu'en 2020 se trouveraient emprisonnée dans la roche mère de leurs sous-sols. Lorsque l'on sait que le gaz naturel est l'option énergétique la plus respectueuse de l'environnement, à comparer aux risques du nucléaire ou à la pollution du charbon, par exemple, on comprend qu'il est important de ne pas négliger l'apport possible des gaz de schiste.

Le site LeGazdeSchiste.fr suivra donc l’actualité du gaz et de l’huile de schiste sous l’angle de son impact macro et micro-économique, selon ses conséquences sur l’ordre géopolitique mondial et en fonction des différents acteurs industriels concernés, qu’il s’agisse des autorités gouvernementales ou internationales et des compagnies pétrolières et gazières.