Le Pakistan ne manque pas de réserves en huile de schiste

huile de schiste  Pakistan  AIE  gaz de schiste

L'Administration américaine d'information en énergie (AIE), une agence gouvernementale américaine, a sorti dernièrement un rapport dans lequel le Pakistan est placé à la neuvième place des pays ayant les plus grandes réserves en huile de schiste dans le monde.

Dans le top 10 du rapport, intitulé «  Les ressources techniquement récupérables en huile et gaz de schiste : une évaluation de 137 formations schisteuses dans 41 pays hors États-Unis », figurent également la Russie, le Venezuela, le Mexique et l'Indonésie.

Selon l'AIE, le Pakistan possède 9 millions de baril d'huile de schiste récupérable. Une bonne nouvelle qui se doit être nuancée : l'huile de schiste, tel qu'il est indiqué dans le rapport, est enfermée dans une formation schisteuse. Le schiste est un type de roche sédimentaire composée d'argile et d'autres minéraux tels que le quartz et le calcite. En récupérer est donc difficile étant donné la perméabilité du schiste.

Forer un puits dans une formation de schiste ne garantit pas d'en récupérer l'huile dans la mesure où elle  y est bien enfermée.

Toutefois, au cours des 4 à 5 dernières années, de nouvelles techniques ont été perfectionnées permettant de faciliter la récupération de l'huile et du gaz de schiste : le forage horizontal et la fracturation hydraulique.

Pour extraire l'huile et le gaz de schiste, le gouvernement pakistanais aura ainsi à relever un défi à la fois technique, financier et organisationnel.

Il a besoin de développer une stratégie avec des objectifs clairement définis pour exploiter ses ressources. 

En 2011, le Pakistan a produit 63.000 barils d'huile par jour. Les réserves étaient alors estimées à 300 millions de baril.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire