Une réduction d’impôts pour développer l’huile de schiste en Russie

huile de schiste  russie  prospection  impôts

La Russie regarde de près le développement des hydrocarbures non conventionnels en Amérique et en Europe. Mais le pays ne semble pas intéressé au développement du gaz de schiste, ayant d’immenses réserves de gaz naturel.

Malgré les divers appels du président Poutine, GazProm, géant gazier propriété de l’état, ne semble pas intéressé au développement du gaz de schiste pour l’instant. Mais il semblerait que l’huile de schiste intéresse la Russie.

Les estimations parlent d’une réserve en pétrole de schiste supérieure aux réserves de pétrole conventionnel. Entre 80 et 140 milliards de barils pour le pétrole de schiste contre 67 milliards de barils pour le pétrole conventionnel.

Développer l’extraction de l’huile de schiste pourrait donc permettre à la Russie de bénéficier d’un capital en pétrole accru. Le Kremlin devrait d’ailleurs annoncer une réduction d’impôts visant justement à développer ce potentiel.

Actuellement, Exxon Mobil a fait un partenariat avec la compagnie pétrolière d’état russe Rosneft pour commencer la prospection de l’huile de schiste en Sibérie.

Rosneft, qui détient une réserve de pétrole estimée à 23 milliards de barils, pourrait acquérir par là quelques 5 milliards de barils supplémentaire.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire