Huile et Gaz de schiste : où sont les plus grandes réserves ?

huile de schiste  gaz de schiste

En étroit partenariat avec l’ARI (l’Agence Internationale de Ressources Avancées), l’Agence Gouvernementale américaine d’Information sur l’Energie (EIA) a publié en fin de semaine un rapport concernant les plus importantes ressources en gaz et huile de schiste, au niveau mondial.

L’étude statistique plaide non seulement, en faveur de l’industrie pétrolière et gazière mais aussi de la fracturation hydraulique. C’est aussi la première fois que l’EIA fournit des données sur le gaz et l’huile de schiste étranger.

Le rapport indique que les réserves de gaz de schiste mondiales s’élève à 7,795 billion de pieds cubes dont trois des plus grosses réserves se trouvent aux Etats-Unis (1.161 billions de pieds cubes).

Elle est suivie de la Chine (802 billions de pieds cubes) et de l’Argentine (802 billions de pieds cubes). L’EIA fournit également les données concernant les réserves mondiales d’huile de schiste. Les leaders de ce marché sont la Russie avec 75 milliards de barils), les Etats-Unis avec 48 milliards de barils et la Chine avec 32 milliards de barils.

Bien qu'aucun rapport de ce type ne soit fiable à 100%, l’EIA a tout de même basé son étude sur 95 bassins et 137 gisements de schiste, dans 41 pays ainsi que d’autres évaluations à propos des ressources des États-Unis.

Ce que le rapport indique clairement, c'est que le gaz de schiste et l’huile de schiste est très inégalement réparti dans le monde entier. Les deux tiers des ressources de gaz de schiste sont concentrées dans seulement six pays, les Etats-Unis, la Chine, l'Argentine, l'Algérie, le Canada et le Mexique.

De même pour les réserves d’huile de schiste, qui se concentrent dans six autres pays - la Russie, les Etats-Unis, la Chine, l'Argentine, la Libye et le Venezuela.

Selon un communiqué de l’EIA, l’étude ne prend pas en compte «les ressources en gaz de schiste et huile de schiste qui existent au Moyen-Orient et en Afrique centrale ». Cependant, ils « espèrent que les prochaines éditions traiteront ces zones à potentiels importants.»

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire