Une fracturation non hydraulique pour exploiter le gaz de schiste

huile de schiste  gaz de schiste  fracturation hydraulique  fracturation non hydraulique  eau  pollution  exploitation  extraction

Une nouvelle technologie pour exploiter le gaz de schiste est en cours de préparation. La société américaine Chimera Energy Corp prépare la commercialisation de cette technologie, qui permettrait l'extraction d'huile de schiste sans utiliser la fracturation hydraulique. 

Une nouvelle technique d'exploitation non polluante

Une nouvelle technique, sans fracturation hydraulique, est en préparation. Appelée extraction exothermique non hydraulique, elle n'utiliserait ni eau, ni explosifs, ni acides, ni solvants. Pour fracturer le schiste, ce ne seraient non pas des liquides mais des gaz chauds qui seraient utilisés.

La perforation, dite pneumatique, serait alors réalisée à l'hélium. Cette technique a été imaginée afin d'exploiter le gaz de schiste dans les régions arctiques. En effet, dans ces forages, l'eau gèle et se fige. Une méthode différente de la fracturation hydraulique apparaissait donc nécessaire.

Par ailleurs, cette technique permettrait d'extraire le gaz sans polluer le sol et les nappes phréatiques. En Europe, où les problèmes de pollution que pose le gaz de schiste freine son extraction, cette technologie pourrait relancer la production. Selon Chimera Energy Group, ce mode de fracturation pourrait être utilisé pour les 800 000 puits existants. 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire