Huile de schiste

gaz de schiste  huile de schiste  australie  exportation

Australie : nouvelle adepte du gaz de schiste

Présents en grande quantité, le gaz et l’huile de schiste sont encore sous-exploités dans les régions australiennes.

Lire la suite
Chimera Corp  fracturation hydraulique  innovation  huile de schiste

Bientôt une technologie d'extraction non-hydraulique ?

La société Chimera Energy Corp serait en train de travailler sur une technologie complètement nouvelle permettant l'extraction d'huile de schiste sans besoin de fracturation hydraulique. Valdamar Perez Rios, directeur de Weiss S.A a dévoilé quelques détails.

Lire la suite
<2 3 4 5 6 7

L'huile de schiste est un hydrocarbure piégé dans la roche mère. A l'origine, la roche mère était souvent une roche d'origine marine, en tout cas située sous une étendue d'eau conséquente (lac, fleuve, mer, nappes phréatiques) et s'est donc enrichie dans le passé d'importantes réserves en éléments organiques (végétaux, planctons…).

Avec le temps, les différentes couches de sédiments et d'éléments organiques sont devenues du pétrole, prisonnier souterrain de la roche mère qui l'entoure. A la différence des hydrocarbures conventionnels, l'huile de schiste n'est pas remontée dans une cavité creuse ni ne constitue une quelconque poche, et reste, à l'instar du gaz de schiste, prisonnier entre les fissures de la roche.

Depuis plusieurs dizaines d'années, et plus encore depuis les années 1990, il est devenu possible d'exploiter les gisements d'huile de schiste. L'huile de schiste est souvent présente en basse et moyenne profondeur, la plupart du temps dans les sables bitumineux (on parle de schiste bitumineux). Lorsque l'huile est présente en grande profondeur, le pétrole a tendance à se transformer en gaz de schiste.

Les réserves mondiales seraient estimées entre 2800 et 3100 milliards de barils de pétrole, un tiers aux Etats-Unis.