Gérard Mestrallet : le boom du gaz de schiste en France ne sera pas à l’américaine

gaz de schiste  france  mestrallet  boom

Le patron de GDF Suez estime que la question du gaz de schiste, avec celle du nucléaire, détournent le débat sur la transition énergétique. Il en est convaincu : l’extraction du gaz de schiste serait sans doute bénéfique pour la France mais elle ne donnerait pas lieu à un boom à l’américaine.

Interviewé par le Journal Du Dimanche, Gérard Mestrallet revient sur le débat sur le gaz de schiste et sur la transition énergétique en général. Pour lui, les questions écologiques éclipsent d’autres problèmes comme la compétitivité et le coût de l’énergie.

L’extraction du gaz de schiste serait une solution bien qu’il ne faille pas se leurrer : « le modèle américain n’est pas transposable ». Mais cela ne signifie pas que l’extraction de cette ressource ne soit pas bénéfique pour l’industrie et l’économie. »Pourquoi se priverait-on à jamais de ces ressources si elles existent ? » Interroge M. Mestrallet.

D’autant plus que la technique de fracturation hydraulique est utilisée par GDF Suez « en Allemagne et aux Pays-Bas ». « Elle comporte des risques comme toute activité industrielle, mais on peut l’exploiter convenablement. »

Si le modèle américain n’est pas transposable en France et en Europe plus généralement, c’est à cause de contraintes à la fois environnementales et géologiques. La densité de population en France ne permettrait sans doute pas une explosion de l’extraction du gaz de schiste telle qu’on a pu la voir aux Etats-Unis ces dernières années.

Pour M. Mestrallet, le principal problème dans ce débat est qu’en France on a tendance à « opposer » nucléaire, hydrocarbures et énergies renouvelables. « L'un ne doit pas chasser les autres. » pour le patron de GDF Suez qui considère nécessaire que : « Chaque région, chaque économie doit avoir son "bouquet énergétique" selon son climat, sa géographie. »

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire