Russie et Gazprom s'inquiètent du gaz de schiste américain

Gazprom  inquiétude  marché européen  gaz de schiste

Le boom du gaz de schiste américain et la possibilité que les USA redeviennent d'importants exportateurs de gaz inquiète les autorités russes et Gazprom. Le gouvernement a donc décidé de reprendre les rennes du géant gazier.

Cette décision va à l'encontre de la volonté et des promesses de Dmitri Medvedev d'une libéralisation croissante dans le pays. Cette décision a été prise après la sonnette d'alarme tirée par le ministère de l'économie russe.

La possibilité de la part des USA de prendre des parts de marché en Europe inquiète en effet Gazprom qui fait trois quarts de ses bénéfices sur le marché européen.

Déjà obligé de baisser les prix de ses principaux clients que sont France, Allemagne et Italie, le bouleversement en cours du marché du gaz pourrait causer de grandes pertes à Gazprom.

Le gouvernement russe a donc pris des mesures pour endiguer les risques de pertes et a décidé de créer deux comités afin de contrôler les dépenses de la société gazière.

Le principal risque tient dans le projet South Stream, un gazoduc qui servirait à contourner l'Ukraine mais dont l'efficacité économique est remise en doute suite à la concurrence de plus en plus forte du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) et du gaz de schiste

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire