L’exploration du gaz de schiste pourrait être de nouveau autorisée au Royaume-Uni

Royaume-Uni  gaz de schiste  fracturation hydraulique  Licence

En Grande Bretagne, l’exploration du gaz de schiste pourrait reprendre.

Le ministre de l’énergie John Hayes envisage d'attribuer des licences pour que l’exploration du gaz de schiste puisse reprendre.

L’année dernière, le gouvernement avait décidé de suspendre un temps la fracturation hydraulique – une méthode selon laquelle de l’eau et du liquide sont injectés sous haute pression dans les formations rocheuses afin de récupérer le gaz piégé dans les interstices de la roche- après que des tremblements de terre ont été mesurés près d’un site de fracturation exploité par Cuadrilla Resources.

Le ministre de l’énergie a alors demandé de plus amples informations à la compagnie concernant les tests sismiques effectués sur son site afin d’autoriser à nouveau l’exploration et d’établir un nouveau calendrier.

John Hayes a affirmé vouloir réguler ces travaux au mieux afin que cette entreprise soit sans danger. Par ailleurs, les experts encouragent le gouvernement à mettre en place des règles plus restrictives pour que la fracturation hydraulique du gaz de schiste reprenne.

Grâce à cette activité, le Royaume-Uni pourrait profiter de vastes ressources et ainsi être moins dépendant des importations en gaz.

D’ici la fin de l’année, le gouvernement devrait rendre public de nouvelles estimations sur les réserves en gaz de schiste du Bowland avant d’étendre ses prédictions à l’ensemble du pays.  

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire