Gaz de schiste : George P. Mitchell est mort à 94 ans

gaz de schiste  Etats-Unis

George P. Mitchell, milliardaire américain à l’origine de l’extraction du gaz de schiste par la technique de fracturation hydraulique, est décédé à l'âge de 94 ans vendredi 26 juillet. Sa famille a déclaré que le décès était de causes naturelles.

Originaire de Galveston (Texas,), cet ingénieur du pétrole a été directeur de Mitchell Energy & Development Corp, entreprise qui a ensuite été vendue à Devon Energy Corp pour 3,5 milliards de dollars en 2002.

Mitchell a été le premier à mettre en place la technique de la fracturation hydraulique, aussi appelée « fracking ». Celle-ci a été mise en application dans le nord du Texas.
La technique de fracturation hydraulique consiste à souffler du sable et de l’eau à forte pression dans les formations rocheuses afin de libérer le gaz piégé dans la roche. La croissance rapide de production de gaz de schiste a conduit certains analystes à dire que l'Amérique du Nord pourrait être indépendante énergétiquement, d'ici une dizaine d’année.

Mitchell, à l’origine, ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale était aussi un promoteur immobilier.
En 1974, il a créé les Woodlands, une communauté forestière de 25.000 hectares.
The Woodlands compte plus de 100.000 personnes y compris Anadarko Petroleum Corp, la plus grande compagnie pétrolière au monde. Les exploitations d’Exxon Mobil Corp sont également le résultat du travail de plus de 10.000 employés.

Mitchell, dont la fortune est estimée à 2 milliards de dollars selon le magazine Forbes, a soutenu un certain nombre de causes allant du domaine artistique à celui de l’éducation. Il a aussi contribué à faire perdurer le gaz de schiste à travers sa fondation basée au Texas.

En 2011, Mitchell a signé le « Giving Pledge » parrainé par Warren Buffett et Bill et Melinda Gates, rendant public son intention que la majorité de sa richesse soit redistribuée à des œuvres de charité.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire