Le documentaire FrackNation censuré par le FMI ?

FrackNation  censure  FMI  Phelim McAleer

Le documentaire FrackNation est l’anti-Gasland : un documentaire pro gaz de schiste fait par un fervent détracteur des défenseurs de l’environnement, Phelim McAleer. Invité par le Fond Monétaire International pour une conférence sur l’énergie, il accuse le FMI d’avoir censuré un passage de son film.

M. McAleer aurait annulé son intervention à la suite d’un courrier qui lui a été adressé par le FMI dans lequel cet organisme lui demandait de ne pas parler de l’activité anti gaz de schiste financée par la Russie, financement qui n’est pas prouvé mais seulement suggéré.

« En tant qu’organisation internationale, nous ne pouvons pas diffuser un extrait sur la Russie et la Pologne sans permettre à d’autres de donner leur avis sur le sujet » avait écrit un des membres de l’organisme dans sa lettre.

Pour le réalisateur, cela s’apparente à de la censure : « Ils essaient de forcer des gens à ne pas dire des choses désagréables parce que cela pourrait offenser l’un de leurs principaux membres » a-t-il déclaré.

Selon ce qui était prévu pour son intervention dans cette conférence, la Russie financerait les mouvements des détracteurs du gaz de schiste en Europe de l’Est afin d’empêcher ces pays d’acquérir plus d’indépendance énergétique.

La plupart des pays de l’Est de l’Europe sont dépendants du géant gazier russe GazProm pour ce qui concerne leur approvisionnement en gaz. La Russie utilise cette dépendance pour faire pression sur les gouvernements, entre autres en menaçant de fermer les vannes d’approvisionnement.

De plus, l’importance économique de GazProm pour la Russie est telle que l’avènement du gaz de schiste dans les pays tels que la Pologne entraînerait de lourdes pertes pour la compagnie gazière « et GazProm est vraiment ce qui permet à l’Etat russe de continuer à avancer » selon M. McAleer.

Financé par un site de crowdfunding, financement participatif sur internet, FrackNation avait été diffusé en janvier dernier sur une chaîne américaine. Le journal New York Times avait fait l’éloge de ce film qu’il considère très bien documenté.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire