Etats-Unis : mauvaise nouvelle pour les « anti-fracking » gaz de schiste

fracturation hydraulique  états unis  fracking

Une étude du retour de l’énergie sur investissement (EROI) a été menée afin de déterminer le prix de l’énergie suivant la quantité qui doit être déployée. Il semblerait que la fracturation hydraulique soit rentable à très grande échelle.  

Des nouvelles qui sont loin de ravir les opposants à cette technique d’exploration du gaz de schiste.

L'analyse indique que ratio d’investissement d'un puits type se situe entre 64/1 et 112/1, avec une moyenne d'environ 85:1. Ce qui représente 85 millions de mètres cube par puits. Ce taux est nettement supérieur à celui du charbon qui se situe entre 50/1 et 85/1.

Pour l'instant plus de 75% des besoins actuels américains en électricité proviennent d'un mélange de gaz et de charbon, et 83% des foyers sont chauffés au gaz.

Selon l'auteur principal du rapport, Michael L. Aucott « le gaz de schiste peut être extrait de manière efficace, d'un point de vue énergétique. Le Ratio d'investissement (EROI) semble être aussi favorable que le charbon même si ces deux combustibles fossiles ne sont pas facilement comparables. Il semble que de grandes quantités de charbon soient encore disponibles et les estimations concernant la quantité de gaz de schiste présente dans les gisements varient largement. Cependant, on ne sait pas encore si l’on pourra rivaliser avec le charbon sur le long terme ".

«Certes, il y a des préoccupations au sujet de la pollution de l'eau et des autres impacts environnementaux associés à la production de gaz de schiste. Dans l'hypothèse où ceux-ci peuvent être gérées, et que les quantités de production restent cohérentes avec les données de production initiales, le EROI est favorable à ce que le gaz de schiste devienne une source d'énergie viable pour un certain temps ", conclut Aucott.

En disant cela, il est conscient qu’il va sûrement s’attirer les foudres des « anti-fracking ». Mais pour tempérer les choses dès le début, Aucott et son co-auteur Jacqueline M. Melillo précisent avoir utilisé des données provenant de puits fracturés hydrauliquement à Marcellus Shale, un des nombreux champs de développement présents en Pennsylvanie.

Sans surprises les résultats de ce rapport risquent de devenir un sujet polémique au sein de l'économie et de la politique américaine pour les années à venir.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire