La fracturation hydraulique pour réduire les émissions de gaz à effets de serre

Press  fracturation hydraulique  Obama  dioxyde de carbone

Selon William Press, membre du Conseil sur la Science et la Technologie, la fracturation hydraulique serait le seul moyen pour Obama d’atteindre ses objectifs en termes de changements climatiques.

Un ainé dans le domaine de la science et de la technologie, William Press, conseille fortement au président américain Barack Obama d’autoriser la fracturation hydraulique s’il veut pouvoir atteindre les objectifs qu’il s’était fixé pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Ce scientifique, également président de l’Association Américaine pour le Développement de la Science, a déclaré la semaine dernière que les gaz naturels récupérés par la fracturation hydraulique aideraient à ralentir les changements climatiques qu’aujourd’hui la planète entière subit.

« Du charbon est brûlé pour fournir aux Etats-Unis près de la moitié de son électricité. Cela se fait dans d’immenses centrales électriques et ce processus est très sale. En revanche, la combustion de gaz naturels est propre et peut être faite dans des stations plus petites, plus efficaces et locales. » A-t-il expliqué.

Obama semble très engagé dans lutte contre le changement climatique, il a récemment déclaré que son pays « devait faire plus pour lutter contre le changement climatique ». Il a aussi précisé que les « vagues de chaleur, sécheresse, incendies de forêts et les inondations », de plus en plus fréquentes dans le pays, étaient dus à la quantité de dioxyde de carbone introduite dans l’atmosphère par les voitures, industries et centrales énergétiques.

Pour Press, le seul moyen de lutter est la production de gaz naturels. « L’utilisation croissante de gaz naturels aux Etats-Unis est déjà à l’origine de conséquences majeures, les émissions de carbones du pays ont été réduites à leur niveau de 1994 car le gaz prend le dessus sur le charbon comme le pétrole a pris le dessus sur les centrale électriques »a-t-il indiqué en précisant que plus de forage dans le pays permettrait des réductions encore plus importantes. 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire