L’Irlande du Nord statuera la fracturation hydraulique par elle-même

Irlande du Nord  fracturation hydraulique  loi  moratoire

Avec l’autorisation du ministre Ed Davey à la technique de fracturation hydraulique, l’Irlande du Nord, territoire britannique, se retrouve dans la nécessité de statuer sur le sujet.

Le ministre de l’environnement d’Irlande du Nord, Alex Attwood, a déclaré que la décision sur l’autorisation ou l’interdiction de la technique de fracturation hydraulique concernant l’Irlande du Nord sera prise au palais de Stormont.

Une société australienne, Tamboran, a en effet un permis de prospection dans le comté de Fermanagh. Le palais de Stormont, siège du parlement d’Irlande du Nord, situé à Belfast sera donc le lieu où se décidera la poursuite des opérations.

Pour le ministre Attwood la question nécessite « un débat public » ce qui a déjà eu lieu pour d’autres types d’énergie.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire