Les six dates qui marquent l'histoire du gaz de schiste et la fracturation hydraulique

Etats -Unis  Fredonia  Gary Lash  fracturation

Le gaz de schiste ne date pas d'hier, c'est du moins ce que l'histoire des États-Unis nous enseigne avec ses multiples tentatives d'extraction réalisées avec des bombes nucléaires.

Le gaz de schiste a pourtant toujours était là, à commencer par un retour en arrière de 190 ans où les Etats-Unis tentaient déjà d'exploiter les hydrocarbures non-conventionnels. C'est en 1825 que la première tentative d'exploitation du gaz de schiste a eu lieu à Fredonia dans l'Etat de New-York avec le moyen basique qu'est  le simple creusage d'un puits vertical d'une dizaine de mètres, Cette première tentative a été réalisée par Gary Lash, directeur du Shale Research Institute.

32 ans plus tard, (1857) la première fracturation a lieu sans pour autant être hydraulique. La fracturation se fera par explosifs dans un puits de 8 mètres. En 1929, le forage horizontal est obligatoire pour produire massivement le gaz de schiste, avec le premier puits horizontal construit cette même année à Texon (Texas). C'est à partir des années 50 que l'on trouvera les premiers forages horizontaux en Chine et en Russie.

En 1959, le journal américain « Hérald Tribune » publie un article en gros titre « LOTS of oil left in shale » (Beaucoup d'huile laissé dans le schiste. » Un an plus tard, (1960) l 'extraction du schiste se fait via la bombe atomique, cette méthode se réalise pendant une vingtaine d'années où 27 fracturations de schiste sont réalisées, cependant le gaz ressortissant est radioactif. La même opération se déroule en Russie.

C'est au final en 1980 au Texas que la fracturation se fait avec du diesel, l’initiative semble moins onéreuse qu'avec l'utilisation de l'eau, la technique ne durera cependant pas.
 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire