Le Colorado veut que l’eau de la fracturation hydraulique soit recyclée

fracturation hydraulique  eaux usées  environnement  recyclage  veolia  colorado  suez environnement

Jusqu’à présent, au Colorado, l’eau utilisée pour la technique de fracturation hydraulique n’était pas recyclée. Et pour cause : aucune loi ne le demande. Mais les choses pourraient bien changer d’ici peu car la technique existe.

Loin d’être perdue à jamais, l’eau utilisée lors de la fracturation hydraulique pour extraire le gaz de schiste du sous-sol peut être recyclée. La réglementation du Colorado ne prévoit pas une telle obligation pour les compagnies pétrolières mais le gouvernement urge les industriels de le mettre en place.

La consommation d’eau pour la technique de fracturation hydraulique est immense. Le recyclage de cette eau est donc stratégique en termes de ressources. Mais il a un coût élevé ce qui n’incite pas l’industrie à le mettre en place. Pourtant, les techniques existent et sont très efficaces.

La pointe de la technologie est, d’ailleurs, française avec Veolia Environnement ou encore Suez Environnement qui sont spécialisées dans le traitement des déchets parmi lesquels le traitement des eaux usées lors de l’extraction de gaz et huile de schiste.

Un recyclage assez performant pour que l’eau soit, une fois traitée, au moins utilisable pour l’irrigation des champs voire même pour une consommation individuelle en tant qu’eau potable.

Mais, surtout, le recyclage permettrait à l’industrie pétrolière de la réutilisée pour des opérations de fracturation réduisant ainsi l’eau propre consommée. Un geste écologique qui a un coût : il est trois fois plus cher de recycler l’eau que d’acheter l’eau propre.

Le Colorado pourrait-il obliger les compagnies pétrolières à mettre en place un tel procédé ? Aucune annonce allant dans ce sens n’a été faite mais ce ne serait pas le premier état américain a dicter de telles lois : dans le Wyoming, entre autres, le recyclage est pratiqué ce qui permet à l’eau d’être reversée dans les rivières et même dans les réservoirs d’eau potable.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire