Vers une fracturation à air comprimé, meilleure pour l’environnement

Vers une fracturation à air comprimé, meilleure pour l’environnement

La compagnie israélienne, Flow Industries, projette de développer une nouvelle technique de fracturation utilisant, non plus de l’eau mais de l’air sous pression, afin de rendre l’opération efficace et réduire les risques écologiques.

Le sujet controversé du gaz de schiste se superpose à la question de la fracturation hydraulique. Cette méthode d’extraction, injectant un fluide sous haute pression afin de libérer l’huile et le gaz enfermés dans la roche, pourrait être dangereuse pour l’environnement (contamination des nappes phréatiques, secousses telluriques).

La société israélienne, Flow Industries, a développé une nouvelle technologie utilisant de l’air sous haute pression, qui pourrait être une alternative à la fracturation hydraulique. Ce système, qui s’apparente au principe des pistolets à air comprimé, pourrait ainsi réconcilier les écologistes avec les industries pétrolières et gazières.

Oded Rose, président de Flow Industries, explique qu’un travail en collaboration avec des industries pétrolières et gazières vient de se mettre en place, afin de faire des tests de faisabilité d’une fracturation à air. Alors que cette nouvelle technologie a été prouvée efficace dans divers secteurs de l’industrie, il n’est pas encore certain qu’elle soit bien performante pour des opérations sous-terraines.

« La fracturation représente un grand enjeu car elle utilise actuellement un mélange d’eau et de produits chimiques. Notre technologie pourrait être efficace pour réduire les risques environnementaux, et pour améliorer la production en huile et en gaz ». Précise Oded Rose.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire