Le Dakota et le Montana bénéficient d’une technologie de fracturation hydraulique canadienne

fracturation hydraulique  Canada  technologie  Alberta

L’exploitation des réserves pétrolières du Montana et du Dakota du Nord, ainsi que de celles en Amérique du Nord serait possible grâce à une technologie de fracturation hydraulique provenant d’Alberta, au Canada.

Si la fracturation hydraulique est possible au Montana, dans le Dakota du Nord et en Amérique du Nord, c’est grâce à l’entreprise canadienne Packers Plus qui fabrique des outils permettant une fracturation à étapes multiples.

Des tuyaux sont d’abord enfoncés profondément dans le sol avant de dévier leur trajectoire de 90 degré. Des balles à tailles variables sont ensuite envoyées dans ces tuyaux. Ainsi, lorsque l’on envoie de grandes quantités d’eau, de produits chimiques et de sable dans ces tuyaux, les balles permettent de les boucher et provoquent une montée en pression du liquide envoyé qui pourra finalement libérer la roche de son pétrole en la fracturant.

Auparavant, les industries pouvaient mettre plusieurs mois pour réussir à fracturer les sols. Désormais, grâce à cette technologie novatrice de l’entreprise albertaine, cela ne prend plus que quelques heures.

Pour le président-fondateur de Packers Plus, « nous observons le changement le plus rapide qu’il y ait jamais eu dans l’industrie de l’énergie » ce qui permet aux pays comme les Etats-Unis d’être plus rapide que jamais pour exploiter le gaz et le pétrole et d’atteindre le niveau des plus grands producteurs.

M. Themig tient à préciser que le but de ses technologies n’est pas seulement la rentabilité, c’est aussi la préservation de l’environnement, « nous devons être responsables vis-à-vis de l’environnement. Nous devons nous assurer que nos pratiques le préserveront »a-t-il déclaré.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire