Gaz de schiste pour tous ?

gaz de schiste  mondialisation  europe  Etats-Unis  France  Asie  Chine  hydrocabures  économie  extraction  Ukraine  exploitation  charbon  gaz conventionnel  gaz non-conventionnel  débat actualité  experts  fracturation hydrolique  Pékin  agence internationale de l'énergie  Russie

Avec la signature d’un accord entre le président ukrainien Viktor Ianoukovitch et le PGD du groupe Shell autorisant l’exploitation du gaz de schiste en Ukraine jeudi dernier, il semblerait que l’hydrocarbure se mondialise.

La compagnie anglo-néerlandaise Shell est sur le point d’investir 300 millions d’euros d’ici quelques mois dans l’exploitation du gaz de schiste. La révolution des gaz de schiste aurait donc commencé.

Il est sans rappeler que les Etats-Unis seraient devenus presque autosuffisant en matière de gaz naturel, facteur qui semble convaincre plusieurs pays d’adopter le fameux permis d’exploitation de gaz de schiste.

En Chine, les réserves en gaz de schiste seraient selon IHS (Information Handling Service) bien plus imposantes que celles des Etats-Unis. Pékin se lancerait donc dans l’exploitation du gaz de schiste et autres gaz non conventionnels. Doubler la part du gaz naturel de 3,8% en 2008 à 8,3% d’ici 2015 est l’ambition révélée par la Chine.

Bien que selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE) Pékin importera encore la moitié de ses besoins gaziers en 2035, l’un des objectifs de la Chine reste encore la réduction de sa dépendance en énergie au détriment de la Russie.

« Est-il pertinent d’investir des milliards d’euros dans une énergie fossile émettrice de gaz à effet de serre? » il s'agit de la question que se pose l'Europe, via le Conseil économique, social et environnemental (Cese).

Alors que le débat est toujours d’actualité en Europe, les experts, dont ceux d’IHS certifient un développement plus « lent et mesuré » du gaz de schiste en Europe. Le gaz de schiste deviendrait-il donc contagieux ?
 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire