L’Europe centrale attend le gaz américain

Visegrad  Hongrie  Boehner  Russie

Le groupe de Visegrad, regroupant la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Hongrie, a formellement demandé au Congrès américain de faciliter les exportations de gaz à destination de leurs pays afin de ne pas dépendre des ressources russes.

John Boehner au soutien du groupe de Visegrad

Le groupe de Visegrad, du nom d’une petite ville située au nord de la Hongrie, s’en remet au Congrès américain. En effet, les ambassadeurs à Washington polonais, tchèque, slovaque et hongrois ont adressé une lettre officielle à John Boehner, président de la Chambre des représentants. Ils souhaitent faciliter les exportations de gaz à destination de leurs pays afin de réduire leur dépendance vis-à-vis des ressources russes. La hantise partagée par ces quatre pays est que la Russie se serve de sa position dominante à des fins politiques. Cela avait été le cas en 2009 lorsque, en raison d’un différend avec l’Ukraine, la Russie avait temporairement stoppé son approvisionnement en Europe centrale.

« Avec la révolution du gaz de schiste en cours, les entreprises américaines veulent exporter du gaz, y compris vers l’Europe. Mais les obstacles bureaucratiques à la délivrance de licences d’exportation à des pays non membres de l’accord de libre-échange nord-américain sont un frein », déplorent ainsi les quatre ambassadeurs dans leur lettre. Cette dernière a été bien accueillie par John Boehner, qui a transmis et soutenu cette demande auprès de Barack Obama.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire