Gaz de schiste en Chine : vers la même révolution qu'aux USA ?

gaz de schiste  Chine  USA  Etats-Unis

Lancé dans un vaste plan de recherche, d'exploration et d'exploitation du gaz de schiste, la Chine compte bien s'inscrire dans la même révolution énergétique qu'aux Etats-Unis. Pour preuve, les dernières réserves estimées ont de quoi donner le tournis.    

Les puissants groupes énergétiques chinois Sinopec Corp ainsi que CNPC (China National Petroleum Corporation) viennent de confirmer tous deux que la Chine vient de tripler le montant estimé de ses réserves en gaz de schiste. Un estimation qui vient par ailleurs d'être menée dans le projet nommé Fuling qui est à ce jour le gisement le plus prometteur du pays.

Les estimations font ainsi état d'une nouvelle réserve potentielle découverte de l'ordre de 273,8 millions de mètres cubes de gaz de schiste, ce qui porte le total des réserves estimées à plus de 360 millions de mètres cubes de gaz. Un chiffre validé officiellement par le Ministère des Terres et des Ressources qui indique à cet égard que le pays sera bientôt en passe d'exploiter non moins de 10 millions de mètres cube de gaz de schiste pan à compter de la fin 2017.

Quelles conséquences pour la Chine et l'Europe ?

En passe de devenir un futur gros producteur de gaz de schiste, la Chine va redistribuer le jeu du marché de l'énergie. Au niveau national comme au niveau international.

Avec un nouvel entrant sur le marché international, on peut alors s'attendre à une nouvelle guerre des prix : plus de gaz c'est l'assurance de bénéficier de meilleurs prix pour les clients comme ceux des pays européens notamment. Et c'est également l'assurance pour les pays consommateurs de pouvoir diversifier et donc sécuriser leurs sources d'approvisionnement, surtout au regard du fait que l'Europe est encore grandement dépendante du gaz russe.

Par ailleurs, pour l'économie chinoise, la prochaine arrivée d'un gaz abondant va lui permettre de soutenir fortement son économie par une énergie abondante et donc bon marché, l'industrie comme les autres secteurs de l'économie chinoise vont profiter de gains de productivités comme c'est le cas aux Etats-Unis où l'industrie plastique affiche désormais des coûts de productions moindres qu'en Chine justement. Une énergie qui permettra également à la Chine de poursuivre dans sa voie de croissance vertueuse : création de plusieurs centaines de milliers d'emplois en vue et autre entrée d'investisseurs et donc de capitaux étrangers par la création de joint-ventures. Du point de vue des recettes commerciales, là encore la Chine devrait être gagnante car avec de telles quantités de gaz, il y a fort à  parier que le pays écoule une partie de ses stocks sur les marchés internationaux, avec les gains que cela suppose.

Dernier point et non des moindres, le gaz de schiste permettra également à la Chine de poursuivre son actuel plan de remplacement de centrales électriques à charbon (très polluantes) par des centrales fonctionnant au gaz naturel cette fois. Une bonne nouvelle pour l'environnement.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire