Schlumberger : Les conséquences du choix de freinage des Etats-Unis sur le gaz de schiste

gaz de schiste  France  Etats-Unis  Schlumberger

Bien que le groupe franco-américain Schlumberger ait annoncé vendredi 11 janvier 2013 une hausse de sa rentabilité de10%, (activités hors Amérique du Nord), cela n’a pu empêcher un recul de 4% au quatrième trimestre en raison d’un coup de frein donné par les Etats-Unis sur leur activité d’exploitation du gaz de schiste.

Alors que les spécialistes attendaient un bénéfice par action de 1.07 dollar et de 4.19 dollars sur l’année, les résultats se sont avérés assez décevants. La compagnie franco-américaine a du tirer la sonnette d’alarme en décembre dernier à cause de ses retards contractuels et d’une activité moins productive que de coutume.

Les conséquences de ces résultats se refléteront par la baisse des prix du gaz qui marquera un ralentissement des investissements dans le gaz de schiste.

Cependant, Schlumberger se rattrapera grâce à une performance satisfaisante de ses activités dans le Golfe du Mexique. L’Amérique du Nord quant-à-elle montre son taux le plus élevé depuis 2008 soit +16% représentant une augmentation de plus de 4 milliards de dollars.

Selon le CAC 40, les résultats du groupe ont gagné 0.73% à 55.40 euros, à noter que l’Afrique, le Golfe de Guinée, l’Angola, l’Afrique de l’Est et la Russie ont largement contribué à cette réussite.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire