Le gaz de schiste conduit la balance commerciale américaine vers l’équilibre

Etats-Unis  balance commerciale  exportations  production

L’exploitation des gaz et pétroles de schistes aux Etats-Unis joue actuellement un rôle moteur pour l’économie du pays. Facteur de croissance et créatrice d’emplois, cette énergie est également en train de rétablir la balance commerciale américaine vers l’équilibre.

Les Etats-Unis, premier producteur mondial de pétrole dès 2015

Le déséquilibre de la balance commerciale américaine a retrouvé son niveau antérieur à la crise, à -34,3 milliards de dollars. Rien qu’en novembre 2013, le déficit s’est réduit de 12,9 %, après avoir déjà baissé de 9 % en octobre. D’après le ministère du Commerce américain, ces bons résultats sont imputables à la reprise de l’activité en Europe et en Asie, mais surtout au boum du secteur énergétique. De fait, les importations de pétrole des Etats-Unis ont drastiquement baissé, alors que les exportations de produits raffinés ont fortement augmenté.

Le montant des achats de pétrole ne représente plus que 28,5 milliards de dollars, tandis que les exportations de produits pétrole atteint désormais les 13,3 milliards. Et cette tendance est appelée à se confirmer au cours des prochaines. Dès 2015, les Etats-Unis devraient avoir supplanté l’Arabie Saoudite et la Russie à la place de premier producteur mondial de pétrole. Mieux, le pays devrait avoir assuré son indépendance énergétique à l’horizon 2020. Pour ce faire, Washington pourra s’appuyer sur l’exploitation des pétroles de schiste dont les réserves sont abondantes au Texas, en Californie ou encore dans le Dakota du Nord.

Même si ces performances ne seront pas éternelles, elles « renforceront la conviction des partisans d’une exploitation du gaz de schiste en France », estime Le Monde. En effet, la facture énergétique française s’est élevée à 68,7 milliards d’euros en 2012, soit 3,4 % du PIB.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire