L’exportation du gaz de schiste américain fait débat

exportation  surplus  gaz de schiste  débat

L’augmentation de la production de gaz issus de la roche-mère a entraîné une volonté, de la part des producteurs, d’augmenter l’exportation de cet hydrocarbure. Ce projet, dont Exxon Mobil est un des principaux acteurs, ne plaît cependant pas à tout le monde.

Jack Williams, président de XTO Energy, filiale de Exxon Mobil a vivement promu cette initiative d’exportation lors d’une conférence sur le gaz de schiste. L’exportation du gaz sous sa forme liquéfiée se ferait par bateau.

En août dernier XTO a fait une demande d’exportation à la Commission Fédérale de Régulation de l’Energie. XTO voudrait faire de son terminal de Sabine Pass, au Texas, sa base d’exportation.

Selon les producteurs, l’exportation du gaz entraînerait la création de nouveaux emplois, augmenterait la demande et aiderait à rééquilibrer la balance import-export des Etats-Unis. Mais ce projet ne fait pas l’unanimité.

Certains experts craignent que l’exportation du gaz de schiste pourrait empêcher l’obtention de l’indépendance énergétique rendant ce combustible moins disponible pour les américains et augmentant ainsi le prix du gaz sur le territoire alors que celui-ci a baissé fortement depuis quelques années.

Les environnementalistes ont aussi critiqué ce projet déclarant que cela ne ferait qu’augmenter le nombre de forages et donc l’impact sur l’environnement.

D’autres arguments ont été donnés contre ce projet parmi lesquels un argument « patriotique » avancé par T. Boone Pickens, milliardaire détenant diverses sociétés pétrolières aux USA, qui désire couper complètement l’importation de pétrole depuis « des nations non amicales ».
 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire