Extraction du gaz de schiste

fracturation hydraulique  technique  gaz de schiste  chimera energy corp   Extraction Exothermique non Hydraulique  hélium  technologie  recherche

L'extraction du gaz de schiste sans fracturation hydraulique est déjà une réalité

La technique de fracturation hydraulique que les écologistes décrient comme polluante, pourrait être bientôt remplacée par une technique totalement nouvelle : la fracturation sèche, appelée « Extraction Exothermique non Hydraulique ».

Lire la suite
Pologne  AIE  gaz de schiste  estimations

Pologne : l'AIE revoit à la baisse les estimations de gaz de schiste

Bien que le monde détient 10 % de réserves en gaz de schiste en plus par rapport aux estimations de l'Administration américaine de l'information en énergie (AIE) de 2011, celles de la Pologne sont passées de 5295 milliards de mètres cube il y a deux ans à 4190 milliards de mètres cube dans le dernier rapport. 

Lire la suite
eau  fracturation hydraulique  chine gestion  environnement  risque

La gestion de l'eau est le principal risque dans l'exploitation du schiste en Chine

La Chine se lance dans l'exploitation du gaz de schiste afin d'extraire les gigantesques ressources qu'elle détient dans son sous-sol et espérer bénéficier d'un boom économique et industriel similaire à celui américain. Pourtant, la question de l'eau se pose.

Lire la suite
Etats -Unis  Fredonia  Gary Lash  fracturation

Les six dates qui marquent l'histoire du gaz de schiste et la fracturation hydraulique

Le gaz de schiste ne date pas d'hier, c'est du moins ce que l'histoire des États-Unis nous enseigne avec ses multiples tentatives d'extraction réalisées avec des bombes nucléaires.

Lire la suite
gaz de schiste  gaz de houille  lorraine  crise  recherche scientifique  nathalie colin-oesterlé

Le gaz de schiste pourrait relancer la Lorraine

Dans un tribune publiée sur le site du Nouveau Centre, la conseillère régionale Nathalie Colin-Oesterlé revient sur le rapport de l'OPECST et sur l'opportunité que le gaz de schiste et le gaz de houille représentent pour la région Lorraine.

Lire la suite
Grande-Bretagne  AIE  gaz de schiste  énergie fossile

Grande-Bretagne : des ressources en gaz de schiste suffisantes pour alimenter le pays pendant 10 ans

Les réserves en gaz de schiste gisant dans le sous-sol britannique pourraient permettre au pays d'être auto-suffisant pendant dix ans selon les experts. 

Lire la suite
<4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 >

Comment extrait-on du gaz de schiste ? Par forage, bien sûr, presque de la même manière que le gaz naturel, même si les taux de récupération sont beaucoup plus faibles (sous-entendu beaucoup de gaz est perdu pendant l'extraction, ou n'est jamais remonté des puits). Alors que l'on peut récupérer en moyenne 75 % du gaz naturel d'une poche forée, seulement 20 % des carbures schisteux peuvent être isolés et remontés à la surface.

La plupart des schistes gazéifères sont prisonniers des couches souterraines d'argile litée. Les différentes étapes de production du gaz et de l'huile de schale à partir des sols argileux ont donc toutes comme objectif de séparer les sédiments et le gaz.

Chaque forage a ses particularités et ses propres dispositifs d'extraction, dépendant notamment des types de roches mères d'où il faut extraire le gaz. Selon si le gisement est noyé entre plusieurs couches humides ou si la perméabilité de la roche est plus ou moins élevée, les techniques diffèrent à la marge.

De nombreux types d'additifs (nitroglycérine gélatinée, dioxyde de carbone liquide…) et beaucoup d'eau sont injectés à très haute pression sur la roche, en profondeur, afin de la fissurer et laisser s'enfuir le gaz qu'on récupère ensuite à l'aide de tuyaux de pompage.

Certains forages sont dit à fracturation horizontale, le point d'injection de l'eau étant sur le côté et à hauteur du gisement plutôt qu'au dessus de lui, ceci afin de pouvoir exposer une plus grande partie du gisement au trou de la sonde d'extraction.