Extraction du gaz de schiste

Fracturation pneumatique  Fracturation hydraulique  Gaz de schiste

Gaz de schiste : vers une fracturation plus propre

Le débat fait rage entre les pro et les anti gaz de schiste. La faute principalement à la technique d’extraction de ce gaz, la fracturation hydraulique, vivement critiquée par les écologistes. Mais une nouvelle technologie, bien plus propre, pourrait bien mettre tout le monde d’accord.

 

 

Lire la suite
Espagne  Gaz de Schiste  Fracturation Hydraulique

Espagne : Oui à fracturation hydraulique

Le gouvernement espagnol vient de décider d’opter pour la fracturation hydraulique, afin de relancer son indépendance énergétique. Et ce malgré de nombreuses oppositions, dont la Catalogne.

 

Lire la suite
Gaz de schiste / extraction / Kyoto / Japon

Gaz de schiste : L’université de Kyoto développe une nouvelle technique d’extraction

Une équipe de recherche de l’université de Kyoto a développé une nouvelle technologie pour extraire le gaz de schiste emprisonné sous terre. À la place de la traditionnelle fracturation hydraulique, les chercheurs proposent une injection de dioxyde de carbone dans le substratum rocheux de schiste.

Lire la suite
Frérot  Veolia  British Gas  Australie

Antoine Frérot : « il est possible d’exploiter le schiste sans polluer l’environnement »

Interrogé sur France Info samedi 8 mars, Antoine Frérot, PDG de Veolia Environnement, a déclaré que l’exploitation du gaz de schiste était possible sans causer d’effets néfastes pour l’environnement.

Lire la suite
ecorp  ecorpstim  propane  heptafluoropropane

eCorp présente une nouvelle technique propre d’extraction du gaz de schiste

ecorpStim, filiale du groupe eCorp, a mis au point une nouvelle technique d’extraction du gaz de schiste, présentée comme non dangereuse pour l’environnement : la stimulation au propane non inflammable. Une première démonstration sur le terrain devrait avoir lieu fin 2014.

Lire la suite
Offshore  Cuadrilla  Nebula  Cornelius

Gaz de schiste : vers l’exploitation offshore ?

Chris Cornelius, fondateur de la compagnie pétrolière britannique Cuadrilla, s’apprête à lancer des travaux exploratoires pour exploiter du gaz de schiste offshore, dans la mer d’Irlande. Une première mondiale. Le pionnier du gaz de schiste affirme que de larges réserves seraient exploitables.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 >

Comment extrait-on du gaz de schiste ? Par forage, bien sûr, presque de la même manière que le gaz naturel, même si les taux de récupération sont beaucoup plus faibles (sous-entendu beaucoup de gaz est perdu pendant l'extraction, ou n'est jamais remonté des puits). Alors que l'on peut récupérer en moyenne 75 % du gaz naturel d'une poche forée, seulement 20 % des carbures schisteux peuvent être isolés et remontés à la surface.

La plupart des schistes gazéifères sont prisonniers des couches souterraines d'argile litée. Les différentes étapes de production du gaz et de l'huile de schale à partir des sols argileux ont donc toutes comme objectif de séparer les sédiments et le gaz.

Chaque forage a ses particularités et ses propres dispositifs d'extraction, dépendant notamment des types de roches mères d'où il faut extraire le gaz. Selon si le gisement est noyé entre plusieurs couches humides ou si la perméabilité de la roche est plus ou moins élevée, les techniques diffèrent à la marge.

De nombreux types d'additifs (nitroglycérine gélatinée, dioxyde de carbone liquide…) et beaucoup d'eau sont injectés à très haute pression sur la roche, en profondeur, afin de la fissurer et laisser s'enfuir le gaz qu'on récupère ensuite à l'aide de tuyaux de pompage.

Certains forages sont dit à fracturation horizontale, le point d'injection de l'eau étant sur le côté et à hauteur du gisement plutôt qu'au dessus de lui, ceci afin de pouvoir exposer une plus grande partie du gisement au trou de la sonde d'extraction.