Extraction du gaz de schiste

gaz de schiste  bière  brassage  eau  fracturation hydraulique  Reinheitsgebot

Le gaz de schiste inquiète les brasseurs de bière allemands

La technique de fracturation hydraulique est souvent critiquée pour la possible pollution des nappes phréatiques qu'elle impliquerait, et ce malgré l'absence de données certaines sur le sujet. La guilde des brasseurs de bière allemands s'inquiète à son tour d'une possible extraction des gaz de schiste dans leur pays.

Lire la suite
Europe  gunther oettinger  gaz de schiste  débat  union européenne  énergie  politique

Le gaz de schiste au programme de l'agenda de l'Union Européenne

La question du gaz de schiste n'est pas encore close en Europe, loin de là. Avec certains pays qui sont contre et d'autres qui sont pour, l'UE est divisée sur les hydrocarbures non conventionnels. Un débat européen est donc non seulement souhaitable mais nécessaire et se fera cette année, selon le commissaire européen à l'énergie.

Lire la suite
fracturation hydraulique  pollution  étude  arkansas  impact  nappes phréatiques  eau

La fracturation hydraulique n'a pas contaminé l'eau de l'Arkansas

Une nouvelle étude vient confirmer l'absence de contamination des nappes phréatiques dans les zones où le gaz de schiste est extrait par fracturation hydraulique. Réalisée en Arkansas par l'Université de Duke et l 'U.S. Geological Survey, l'étude n'a trouvée aucune corrélation entre l'activité industrielle et une quelconque pollution.

Lire la suite
stimulation  propane  roche  fracturation hydraulique  alternative  solution  gaz de schiste  gouvernement  europe  états-unis  exploitation  environnement  écologique

Stimulation au propane : le combat mené par eCorpStim en France

Vendu comme alternative à la fracturation hydraulique, la stimulation au propane d'eCorpStim pourrait convaincre les gouvernements européens encore réticents de se lancer dans l'exploitation du gaz de schiste.

Lire la suite
fracturation hydrolique  cerces  gestion  eau recyclée  potable  douce  usée  hydrocarbures  alternative  électrique  thermique  nucléaire  gaz de schiste  fluides  pétrole  géothermie

Le fracking doit utiliser plus d'eau recyclée d'après Ceres

Les opérations de fracturation hydraulique doivent absolument user de plus d'eau recyclée et non-douce, et doivent faire preuve d'une meilleure gestion de l'eau, si la production de gaz de schiste venait à croître autant que cela est prévu, selon Ceres.

Lire la suite
allemagne  gaz de schiste  écologie  économie  extraction

Allemagne: le pilier écologique de l'Europe succombe peu à peu au gaz de schiste

L'Allemagne a l'un des mouvements écologiques les plus robustes du monde. Pourtant, les pressions économiques tentent vers une chose dont les critiques disent qu'elle atteindrait à la santé de la Terre : l'extraction de gaz de schiste.

Lire la suite

Comment extrait-on du gaz de schiste ? Par forage, bien sûr, presque de la même manière que le gaz naturel, même si les taux de récupération sont beaucoup plus faibles (sous-entendu beaucoup de gaz est perdu pendant l'extraction, ou n'est jamais remonté des puits). Alors que l'on peut récupérer en moyenne 75 % du gaz naturel d'une poche forée, seulement 20 % des carbures schisteux peuvent être isolés et remontés à la surface.

La plupart des schistes gazéifères sont prisonniers des couches souterraines d'argile litée. Les différentes étapes de production du gaz et de l'huile de schale à partir des sols argileux ont donc toutes comme objectif de séparer les sédiments et le gaz.

Chaque forage a ses particularités et ses propres dispositifs d'extraction, dépendant notamment des types de roches mères d'où il faut extraire le gaz. Selon si le gisement est noyé entre plusieurs couches humides ou si la perméabilité de la roche est plus ou moins élevée, les techniques diffèrent à la marge.

De nombreux types d'additifs (nitroglycérine gélatinée, dioxyde de carbone liquide…) et beaucoup d'eau sont injectés à très haute pression sur la roche, en profondeur, afin de la fissurer et laisser s'enfuir le gaz qu'on récupère ensuite à l'aide de tuyaux de pompage.

Certains forages sont dit à fracturation horizontale, le point d'injection de l'eau étant sur le côté et à hauteur du gisement plutôt qu'au dessus de lui, ceci afin de pouvoir exposer une plus grande partie du gisement au trou de la sonde d'extraction.