Pennsylvanie : pollution des nappes phréatique

pollution gaz  nappes phréatiques  pennsylvanie

La revue de l’Académie des Sciences Américaines orchestrée par Robert Jackson ne va pas mettre tout le monde d’accord en ce qu’elle semble accuser l’industrie pétrolière d'une contamination de nappes phréatiques.

En Pennsylvanie, des nappes phréatiques situées à plus d’un kilomètre des points de forage ont été vérifiée positive à une contamination par du méthane. Les puits de forage de gaz de schiste pourraient être en cause.

Les travaux du chercheur montrent que les nappes phréatiques se situant à plus d’un kilomètre des puits d’extraction du gaz de schiste présentent une forte concentration de méthane (CH4). Les chercheurs restent cependant prudents quant aux causes de la présence de cette substance En effet, cette forte teneur en méthane pourrait provenir de la composition du sous-sol ou bien de la topographie.

Si les forages de gaz de schiste sont en cause, ils n’accusent pas la technique de fracturation hydraulique en elle-même. Ils estiment qu’il y a eu une mauvaise pratique de forage comme par exemple un défaut de cimentation des puits de la région.  En effet, il se peut que ceux-ci vieillissent mal et deviennent de moins en moins étanches.

Robert Jackson met tout de même en garde :"les problèmes de potabilité de l'eau pourraient s'accroître au fil des années". La solution serait que "les pratiques de forage s'améliorent avec le temps". Incertains quant à l’origine de la contamination de l’eau, les chercheurs  de cette étude appellent à aller plus loin dans les analyses.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire