La Chine autorise Shell à explorer son gaz de schiste

Royal Dutch Shell  Chine  gaz de schiste  contrat

Un an après la signature d’un contrat avec la compagnie pétrolière nationale de Chine pour l’exploration, le développement et la production de gaz de schiste dans le bassin du Sichuan, le géant énergétique anglo-hollandais Royal Dutch Shell est autorisé à commencer les explorations.

Le programme de forage en Chine se matérialise pour Shell depuis que le gouvernement chinois a approuvé un contrat de production partagée pour l’exploration d’une formation de gaz de schiste.   

Le contrat de production partagée avec la compagnie pétrolière nationale de Chine autorise Shell à explorer les 3.500 km² de la formation Fushan dans la province du Sichuan. C’est la première fois que le gouvernement chinois donne son aval pour un tel contrat.  

Cette nouvelle est d'autant plus enthousiasmante que  Shell se préparait à intensifier son activité de forage en Chine. Selon le groupe FTSE,  pour qui «  l’énorme potentiel » de la Chine en matière de gaz de schiste ne fait aucun doute, il faudra 660 millions de livres par an pour financer les activités d’exploration en Chine dans le mesure où l’entreprise entrevoit d’exploiter les réserves potentielles de ce pays émergent.

Peter Voser, directeur général de Shell, a indiqué que sa compagnie se préparait à « une saison de forage significative » pour le gaz de schiste chinois en 2013 et 2014.

Rappelons que la Chine détient les plus grandes ressources en gaz de schiste au monde mais que le développement de cette manne n'en est qu'à ses débuts, ce qui profite aux entreprises européennes lancées dans la course du schiste.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire